Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Résultat du début de saison automnale de Guillaume

Publié le par Demi-fondu74,

Depuis la rentrée universitaire, je n’ai pas eu trop le temps de mettre à jour mes résultats sur le blog donc je vais mettre dans cet article les résultats des quatre dernières compétitions auxquelles j’ai participé depuis la reprise. Cet automne n’ayant pas d’équipe de relais pour le 4x800m, je continue à travailler le foncier et participe à quelques courses sur route.

La première course de rentrée était l’Ancilevienne le 12 septembre, le Run&Bike de 46 kilomètres autour du lac d’Annecy. Le Run&Bike, est je vous le rappelle, une course par équipe de deux avec un seul vélo. Lorsque l’un court, l’autre roule et les relayeurs s’échangent le vélo tout au long du parcours. J’étais associé au Saint-Juliénois Mickael Moroni et nous changions les rôles toutes les 40 secondes. Nous finissons à une belle quatrième place en 2h33’53, malgré quelques crampes en fin de parcours. La chaleur a rendu la course plus difficile pour tout le monde et même pour les expérimentés Jérémie et Bastien Gachet qui l’emportent en 2h25’18.


ancilevienne 2010 mickael et guillaume

            Deux semaines plus tard, on prend les même et on recommence, puisque je me retrouvais de nouveau avec Mickael pour le RuntoRun de Carouge avec cette fois-ci un « vrai » relais de 4x2500m (2x2500m chacun). Dès le début, Mickael se détachait en compagnie de Sébastien Saugy, alors que je me retrouvais avec Thomas Huwiler dans la seconde portion. Dans la troisième, Mickael s’est légèrement détaché et me passe le témoin avec une poigné de secondes d’avance sur l’équipe genevoise. Dans l’ultime tour, je fais une grande partie en tête avant de me faire rejoindre par Thomas Huwiler à un kilomètre de la fin et de me faire dépasser dans les ultimes hectomètres. Au final, l’équipe de tête finit en 30’34 et nous terminons à la seconde place en 30’43.

 

ekiden saint-julien 2010 guillaume

            Une semaine plus tard le 3 octobre, j’enchainais avec deux courses dans la même journée. Le matin même je participais à l’Ekiden des 4 hameaux à Saint-Julien pour palier l’absence d’un des coureurs de l’équipe. L’Ekiden est une course en relais qui couvre la distance du marathon, le premier relayeur court 5km, le second 10km, le troisième 5km, le quatrième 10km, le cinquième 5km et enfin le dernier 7km195 afin de couvrir la distance du marathon (42km195). Je courais le premier relais, en m’économisant un peu, en 16’44 et notre équipe Running Conseil Oxygène Annemasse, composée d’Alain Gillet, Alexandre Krizan, Pierre Grosso, Boualem Guesaraoui et Fabien Demure, remporte l’Ekiden en 2h21’36.

 

challenge d'automne 2010 3000m guillaume


            L’après-midi je courais le 3000m au Challenge d’Automne à Aix-les-Bains qui comptait pour les interclubs jeunes. Je remporte la course en 9’10’’42 en l’ayant menée de bout en bout, ce qui n’est pas trop mal avec l’enchainement des deux courses mais l’objectif sera de descendre sous les 8’50 lors des championnats de France Interclubs Jeunes qui auront lieu à Annecy le 23 octobre 2010. L'équipe juniors/espoirs d'Aix-les-Bains tentera alors de remporter son quatrième titre consécutif et le dixième dans l'histoire du club...

Publié dans Résultats Courses

Partager cet article

Repost 0

Succès populaire pour le Décanation 2010 à Annecy

Publié le par Demi-fondu74,

décanation 2010 annecy stade

 

Le Décanation 2010, délocalisé en province pour la première fois, a été un franc succès pour la fédération française d'athlétisme. Annecy et son parc des sports avait déjà eu l’honneur d’accueillir en 2002 et en 2008 la Coupe d’Europe sur un week-end. Cette année, il a accueilli, le samedi 11 septembre, une foule de spectateurs venus acclamer les bleus après leurs exploits estivaux de Barcelone. Près de 12 000 spectateurs ont rempli le stade de la ville savoyarde et ont pu mettre une ambiance suvoltée. Parmi eux on a pu apercevoir Teddy Tamgho, Ladji Doucouré, Yohan Diniz, Myriam Soumaré, Véronique Mang, Christine Arron, Leslie Djhone pour ne citer qu’eux, venus encourager leurs copains de l’équipe de France. Sur la piste on retrouvait une bonne partie des athlètes ayant brillés à Barcelone. Mais la saison à rallonge des français ne leur a pas permis de se hisser sur le podium du Décanation. Ce sera l’un des seuls regrets d’une compétition qui s’est parfaitement déroulée et qui a permis de montrer le savoir-faire annécien en vue de l’accueil potentiel des Jeux Olympiques d’hiver de 2018.

 

décanation 2010 annecy 800m Hamid Oualich

 

Les Etats-Unis ont été impériaux pour remporter en ce 11 septembre, un quatrième titre au Décanation. Les américains ont remporté 12 des 20 épreuves pour un total de 133 points. Viennent ensuite la Russie (94 points) et l’Allemagne (91 points). Les français, quatrièmes avec 88 points, n’ont pas démérités avec les victoires de Mahiedine Mekhissi, Renaud Lavillenie et Hind Dehiba. Les spectateurs annéciens aurait cependant bien aimé  voir la victoire de Christophe Lemaitre sur le 100 mètres, mais ce sera finalement une seconde place pour l'aixois à cause d’un départ raté. Empiétant même dans le couloir du vainqueur Michael Rodgers, l’aixois ne sera pas disqualifié, puisque il n’a pas gêné l’américain et n’a tiré aucun bénéfice des foulées hors de son couloir.

 

décanation 2010 annecy france

 

Nous étions présents pour ce décanation 2010, au plus proche de la compétition grâce à Nicolas Konyk (dit LaClusaz pour les internautes) qui nous a offert des places VIP. Un grand merci à toi ! Dans la tribune VIP, on a pu ainsi parler à des athlètes français très disponibles et faire dédicacer par les athlètes présents à Barcelone la page d’AthleMag du mois de septembre dans laquelle nous figurons. Romain a également fait parti des bénévoles pour l’organisation de cet évènement. Ce Décanation en province a plu aux dirigeants de la FFA et son organisation devrait revenir en 2011 à Nice et en 2012 à Albi.

 

décanation 2010 annecy - mahiedine mekissi avec nous

Publié dans Décanation 2010

Partager cet article

Repost 0

Demi-fondu74 dans l'Athlétisme magazine de septembre 2010

Publié le par Demi-fondu74,

athletisme magazine septembre 2010

 

Suite aux championnats d'Europe de Barcelone, la fédération française d'athlétisme a fait appel aux supporters français en leur demandant d'envoyer une photo prise dans la cité catalane. Afin de remercier les supporters de leur soutien, une double page de l'Athlétisme magazine du mois de septembre est consacré à ces supporters : Barcelone, bleu, blanc, rouge !

Nous avons ainsi eu la chance d'être sélectionné pour figurer sur cette double page en compagnie de nos camarades ambilliens.


Pour plus d'infos sur Athlétisme Magazine, notamment pour voir le sommaire complet ou pour se procurer le magazine, cliquez ici.


athlemag barcelone supporter

athlemag barcelone supporter2

 

Publié dans Barcelone 2010

Partager cet article

Repost 0

Une légende du demi-fond : Wilson Kipketer

Publié le par Demi-fondu74,

Wilson  Kipketer a écrit l’une des plus belles pages du 800 mètres et a laissé son empreinte dans le monde de l’athlétisme grâce à ses qualités hors du commun d’athlète et d’être humain. Son chef d’œuvre absolu restera l’année 1997, avec ses trois records du monde du 800 mètres dont les fameux 1’41’’11, que l’on croyait indéboulonnables. Le record déchu du roi Wilson aura tenu treize longues années avant de voir l’avènement de David Rudisha (1’41’’09 puis 1’41’’01 en août 2010), mais Wilson Kipketer restera pour beaucoup le plus bel athlète de l'histoire du double tour de piste. Retour sur la magnifique carrière d'une véritable légende du demi-fond : Wilson Kipketer.

 

wilson kipketer 800m seville 1999

 

Wilson Kosgei Kipketer voit le jour le 12 décembre 1972 à Kapchemoyiwo dans un petit village de la vallée du Rift au Kenya. Cette année là, le kenyan Kipchoge Keino devient champion olympique du 3000m steeple et vice-champion olympique du 1500m à Munich. En 1986, c’est ce même Kipchoge Keino qui repère le jeune Wilson et l’envoie à Iten, dans la vallée du Rift, au Saint Patrick High School, sorte de sport-études pour les coureurs kenyans. Il est alors entraîné, en compagnie des meilleurs coureurs de sa région, par le prêtre protestant irlandais Colm O’Connell. A 14 ans, il boucle déjà son meilleur double tour de piste en 1’51’’7, plutôt encourageant pour la suite…

 

Retrouvez la suite de sa carrière sur Culture Athle, Wilson Kipketer, le Roi du 800 mètres.


 

Publié dans Légendes du Demi-fond

Partager cet article

Repost 0

Le Décanation 2010 s'installe à Annecy

Publié le par Demi-fondu74,

Le Décanation est en passe de devenir un moment marquant des fins de saisons athlétiques. A la base il s’agissait d’une compétition par équipes où le classement se faisait sur dix épreuves masculines et féminines, celles du décathlon (100m, 400m, 1500m, 110m haies, hauteur, perche, longueur, poids, disque, javelot), d’où le nom de Décanation. Au fur et à mesure les épreuves ont un peu changées avec par exemple le 3000m steeple à la place d’autres disciplines afin de garder le nombre de dix épreuves.

 

Les cinq premières éditions se sont tenues au stade de Charléty à Paris, et cette année c’est Annecy et son Parc des Sports qui ont été retenus pour la sixième édition, le 11 septembre 2010. Créé par la fédération française d’athlétisme, le Décanation a vu le jour en 2005 et se déplace en province, dans la région Rhône Alpes connue pour sa passion de l’athlétisme.

 

Pour le Décanation 2010, les huit pays présents seront la France, les Etats-Unis, la Russie, l’Allemagne, l’Italie, la Chine, la Finlande,… et pour la toute première fois le pays roi du sprint, la Jamaïque. Ce sera l’occasion de retrouver à domicile les récents médaillés français des championnats d’Europe de Barcelone mais aussi quelques grands noms de l’athlétisme mondial.

décanation 2010 annecy

Les épreuves retenues cette année sont le 100m, le 400m, le 800m, le 1500m, le 100/110m haies, le 3000m steeple, la longueur, la perche homme, la hauteur femme, le poids et le marteau.   Au palmarès du Décanation, on retrouve les Etats-Unis qui l’ont emporté 3 fois (2006, 2008, 2009), la Russie (2005) et la France (2007) qui espère rééditer ça après l’engouement des Europe de Barcelone.

 

            L’attraction de ce Décanation devrait être l’aixois Christophe Lemaitre qui courra dans sa ville natale. Le sprinter passé sous les 10 secondes au 100m avait failli courir dans ce stade d’Annecy pour la Coupe d’Europe 2008 dans le relais 4x100m mais cette fois il devrait bel et bien porter les couleurs françaises devant son public.

Stade-annecy-coupe-d-europe-2008.jpg

            Billets à partir de 10€ pour les licenciés et 15€ pour le grand public. Début de la compétition à 13h40. N’hésitez pas à aller encourager l’équipe de France qui pourrait bien tenir tête aux Etats-Unis et la Jamaïque ! Avec le Décanation, l’athlétisme devient un sport d’équipe !

 

Dernières nouvelles (9/09) :

- La Jamaïque a déclaré forfait est ne sera pas présente pour cette édition 2010. Même si cela peut enlever un peu de concurrence, on peut être sûr que les autres têtes d'affiche seront là pour offrir un véritable spectacle à un stade d'Annecy qui s'annonce des plus remplis.

- Côté français, on attend plus particulièrement Christophe Lemaitre sur 100m, Yohann Kowal sur 1500m, Mahiedine Mekhissi sur 3000m steeple après sa victoire ici même en Coupe d'Europe 2008, Garfield Darien sur 110m haies, Renaud Lavillenie à la perche et chez les femmes, Muriel Hurtis sur 400m et Hind Dehiba sur 1500m. Cette équipe de France, avec de nombreux médaillés aux championnats d'Europe, a toutes les chances de remporter la compétition.

- Les têtes d'affiche des autres pays seront l'américain David Oliver sur 110m haies (12''89 cette année), l'américaine Chaunte Howard-Lowe à la hauteur (2,05m cette année) face à l'allemande Ariane Friedrich, l'allemande championne d'Europe du 100m Verena Sailer, l'américain Cory Martin au poids (22,10m cette année) sans oublier les russes qui devraient encore être très performants chez les femmes avec notamment Tatyana Lysenko au marteau.

- Retrouvez toutes les sélections nationales ici.

- Le décanation sera télévisé, samedi, sur Canal + à partir de 13h45.

Publié dans Décanation 2010

Partager cet article

Repost 0

David Rudisha frappe encore : 1'41''01, nouveau record du monde !

Publié le par Demi-fondu74,

david rudisha 800m rieti

 

Une semaine après avoir dépossédé le roi Wilson Kipketer de sa couronne de recordman du monde, David Rudisha récidive et bat de nouveau le record du monde du 800 mètres. A Riéti, le Kenyan coupe la ligne huit centièmes plus tôt qu'à Berlin et établit le record du monde à 1'41''01.

 

Dès l'annonce de cette nouvelle tentative, tous les passionnés de demi-fond s'avaient que, si toutes les conditions étaient réunis, le stade de Riéti (Italie) serait le théâtre d'un nouveau record planétaire. Car bien que le stade soit relativement champêtre, il a déjà vu Maricica Puica sur le mile (4'17''44 en 1982), Steve Ovett sur le 1500m (3'30''77 en 1983), Noureddine Morceli sur le 1500m (3'28''86 en 1992) et sur le mile (3'44''39 en 1993), Daniel Komen sur 3000m (7'20''67 en 1996) et Noah Ngeny sur 1000m (2'11''96 en 1999) établir un record du monde sur cette piste. Le sprint a aussi connu son heure de gloire en 2007 avec les 9''74 (+1,7 m/s) d'Asafa Powell sur 100m qui constituaient la nouvelle meilleure marque mondiale de tous les temps. Il faudra donc désormais rajouter les 1'41''01 de David Rudisha au palmarès du stade !

 

Les temps de passage pour ce 800m du meeting 2010 de Riéti sont les suivant : 48''20 au 400m pour le lièvre attitré Sammy Tangui, et 1'14''59 pour David Rudisha au 600m (contre 1'14''54 à Berlin une semaine plus tôt). Il finit donc encore plus vite qu'à Berlin ! 

  

 

David Rudisha sera-t'il le premier homme sous les 1'41 ? Sebastian Coe était alors le premier sous les 1'42 et sous les 1'43, Marcello Fiasconaro le premier sous les 1'44 et Peter Snell le premier sous les 1'45.

Publié dans Les Records Du Monde

Partager cet article

Repost 0

Première édition des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ)

Publié le par Demi-fondu74,

Jeux Olympiques Jeunesse singapour 2010

Photo de Alphonsus Chern

 

Un vent de fraicheur a soufflé sur le mouvement olympique grâce aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ), premiers du genre, à Singapour. Du 14 au 26 août, de jeunes athlètes de moins de 18 ans ont concouru dans 26 sports. Ce qui a frappé le président du CIO Jacques Rogge, c’est l’enthousiasme et la bonne humeur de cette jeunesse olympique qui rêve de participer aux jeux olympiques de Rio de Janeiro 2016. Rogge était l’un de ceux qui avait lancé le Festival Olympique de la Jeunesse Européenne (FOJE) en 1991. Cette fois-ci les JOJ ont une dimension mondiale et cette première édition a été scrutée avec beaucoup d’attention. Des innovations ont été apportées, notamment au basket-ball. Les équipes sont constituées de 3 joueurs et doivent scorer… dans un même panier. Une sorte de basket de rue spectaculaire qui permet de développer un jeu très rapide. Ce serait un véritable succès selon la FIBA, fédération international du basket-ball.


           Ces JOJ sont peut-être aussi l’occasion de voir de futurs talents qui pourrait éclore à l’avenir. On pense évidemment à un jamaïcain de 15 ans que beaucoup voient comme le successeur du grand Usain Bolt, rien que ça ! Il faut dire qu’à 15 ans et 358 jours, Audane Skeen a remporté haut la main le 100m dans le chrono de 10’’42 (+0,1m/s). Côté athlétisme tricolore, les filles ont réalisé des performances de grande qualité et même plus que ça. Avec deux médailles d’or et une d’argent, les filles ont hissé haut les couleurs de la France et montrent que l’athlétisme français féminin a de la relève.


Alexia Sedykh perpétue la tradition familiale en devenant championne olympique de la jeunesse au lancer du marteau. Lors du protocole de remise des médailles, son père Yuriy Sedikh, recordman du monde du marteau, ne peut s’empêcher de l’embrasser. C’est qu’Alexia est bien entourée pour devenir une future très grande lanceuse. Outre son père champion du marteau, sa mère est elle aussi détentrice d’un record du monde, celui du lancer du poids. Yuriy Sedikh et Natalya Lisovskaya ont concouru pour l’union soviétique dans les années 80 mais vivent désormais à Paris et Alexia est française. La victoire à Singapour n’a pas été simple pour Alexia Sedykh à cause d’une aire de lancer rendue très glissante par les conditions climatiques. A son troisième essai elle envoie son marteau à 59m09 et l’emporte. Yuriy, son père et entraîneur résume : « La pluie, le plateau glissant, tout ça était déstabilisant. Le temps qu’il faisait durant la compétition n’a pas été anticipé comme il fallait par les organisateurs. C’est une chance qu’elle ait pu l’emporter sur un seul essai. Aujourd’hui Alexia est capable de lancer à 62, 63m. Je dis : "Merci les Dieux". C’est un moment très sensible. Je n’avais jamais imaginé que cela arriverait. C’était très émotionnel. Mon pays natal c’est la Russie, mais ça fait 20 ans que je suis en France, que je travaille pour la France. Alexia est née en France et en a pris le meilleur. J’ai la double nationalité, mais durant cette cérémonie, lors des hymnes, je me suis senti comme Français. J’ai donné tout ce que je sais à Alexia pour la France. C’est vraiment un plaisir pour moi. »

alexia sedykh marteauPhoto de Liao Yujie

 

Aurélie Chaboudez, arrivée avec le dixième temps des engagées sur 400 mètres haies, parvient en finale à battre le record de France cadette en 58’’41. Partie vite au couloir 5, gérant son second virage, elle s’envole dans la dernière ligne droite pour décrocher le titre olympique de la jeunesse. Aurélie qui avait pour objectif de rentrer en finale A a fait bien mieux que ça. « C’est énorme il n’y a pas d’autres mots. Ce n’était pas mon objectif mais un rêve. »


            La dernière médaille française, qui aurait aussi pu être dorée, est à mettre à l’actif de la porte drapeau tricolore Sokhna Gallé. Au triple saut, elle prend l’avantage avec un saut de 13m04 mais la suédoise Khadijatou Sagnia fera mieux qu’elle, avec 13m56. Sokhna voulait l’or : « Je voulais faire mieux, mais je n’ai pas réussi, c’est comme ça. Je suis dégoutée. Cela ne sert à rien de venir à Singapour pour faire des sauts que je fais toutes les semaines ». La suédoise aurait quand même été dure à aller chercher au vu du record personnel de Sokhna à 13m34.


            Autre satisfaction française, en demi-fond. L’iséroise Nina Habold remporte la finale B du 2000m steeple en 6’51’’05, synonyme de record de France cadette. Dommage qu’en série Nina échoue à six dixièmes de la finale A car ce chrono de 6’51 aurait pu lui permettre de prendre la quatrième place de la finale A.


            La première édition des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Singapour a réuni 3600 athlètes et semble avoir été une grande réussite, l’esprit olympique ayant été respecté mais sensiblement rajeuni. Les chinois sortent grands vainqueurs de ces jeux avec plus de vingt médailles d’or au tableau des médailles. Ils seront sûrement encore meilleurs en 2014 lors des JOJ de Nankin en Chine. Quant aux prochains JOJ, ce seront ceux d’hiver en 2012 à Innsbruck en Autriche, déjà été siège par deux fois des Jeux d’hiver en 1964 et 1976.

 

 

De magnifiques photos sur Flickr libres de droits ici.

Publié dans News internationales

Partager cet article

Repost 0

Record du monde du 800m pour David Rudisha - 1'41''09

Publié le par Demi-fondu74,

david rudisha WR 800m

 

A seulement 21 ans, le kenyan David Rudisha vient d’écrire une nouvelle page dans l’Histoire de l’athlétisme. Depuis 13 ans et un certain 24 août 1997 le chrono de référence sur le 800 mètres était l’apanage du grand Wilson Kipketer avec ses 1’41’’11. Désormais il faudra retenir les 1’41’’09 de David Rudisha !

 

David Lekuta Rudisha, de son nom complet, nait le 17 décembre 1988 dans la vallée du Rift au Kenya. Il accomplit ses premiers faits d’armes sur le 400m, distance chère à son père Daniel, médaillé d’argent du 4x400 mètres aux Jeux Olympiques de Mexico 68. En effet, il se classe second des championnats juniors d’Afrique de l’est 2005 à Arusha, en 48’’20.

 

En 2006, alors qu’il se consacre désormais au 800 mètres grâce aux conseils de son entraîneur Colm O’Connell, il devient champion du monde junior à Pekin en 1’47’’40 et court même en juillet en 1’46’’3. Son premier podium chez les seniors vient en 2008. Il devient champion d’Afrique en 1’44’’20 devant Ismail Ahmed Ismail, futur médaillé d’argent sur 800m aux JO de Pekin 2008, et devant Asbel Kiprop, futur médaillé d'or du 1500m de ces mêmes Jeux Olympiques.

 

Lors des championnats du monde de Berlin 2009, David Rudisha est éliminé en demi-finale du 800 mètres. Il saura rebondir en fin de saison au meeting de Rieti, en Italie, en réalisant 1’42’’01, synonyme de meilleure performance mondiale de l’année et de nouveau record personnel. On se dit alors que David pourrait bien devenir le quatrième athlète sous les 1’42, après Sebastian Coe, Joaquim Cruz et Wilson Kipketer.

 

C’est en 2010 que David Rudisha éclabousse le monde de l’athlétisme par son talent. Début juin, au Bislett stadium d’Oslo, il l’emporte de justesse en 1’42’’04 devant le soudanais Abubaker Kaki en 1’42’’23. Ce qui frappe, c’est le relâchement de Rudisha qui semble « facile » de bout en bout, interrogeant au passage beaucoup d'internautes sur les performances du jeune homme. Ce relâchement est bel et bien sa force, puisque toute crispation dans les derniers hectomètres se paye très chère sur le 800m, distance si particulière, à mi-chemin entre le sprint et le demi-fond. A Heusden-Zolder le 10 juillet, David Rudisha se rapproche dangereusement du record du monde de Kipketer. Il termine son 800 mètres en 1’41’’51 et annonce son intention de s’attaquer aux fameux 1’41’’11.

Le 22 août 2010, à Berlin, alors qu’il veut oublier sa déconvenue des mondiaux de 2009 sur cette même piste, Rudisha demande à son lièvre Sammy Tangui de passer en moins de 49 secondes aux 400 mètres. Le temps final de David Rudisha, on le connaît désormais : 1’41’’09. Ses temps de passage sont de 24’’1 au 200m, 49’’1 au 400m, 1’14’’54 au 600m, ce qui est très régulier : 24’’1 - 25’’0 - 25’’5 - 26’’5 par intervalle de 200m. Après course, il expliquera : « Dès mon réveil, je l'ai senti et je me suis dit: Aujourd'hui, je vais réussir une grande course. C'est la première fois que je courais vraiment pour battre le record du monde, je sais maintenant que je peux aller plus vite. » Ca promet… Reste à savoir s’il retentera sa chance cette saison car il en est déjà en 2010 à sa septième course en moins de 1’43’’25…

 

Un peu comme les 19’’32 de Michael Johnson sur 200m, on pensait les 1’41’’11 de Wilson Kipketer indéboulonnables. En deux ans les voilà remisés au placard par un athlétisme en plein renouveau. Quel sera le prochain record du monde réputé intouchable à tomber ?

 

david rudisha WR 800m berlin

 

 

Chronologie des records du monde du 800m :

(Avant 1932, quelques records du monde ; à partir de 1932, tous les records du monde)


1873

Arthur Pelham (GB)
1’59’’4/5
(premier sous les 2’00)
1885           
Lawrence Myers (USA) 1’55’’2/5  
1908        
Melvin Sheppard (USA) 1’52’’4/5  
1932              
Tom Hampson (USA) 1’49’’4/5 (premier sous les 1’50)
1934              
Ben Eastman (USA)
1’49’’8  
1936       
Glenn Cunningham (USA) 1’49’’7  
1937            
Elroy Robinson (USA) 1’49’’6  
1938       
Sydney Wooderson (GB) 
1’48’’4  
1939
Rudolf Harbig (Allemagne) 1’46’’6  
1955          
Roger Moens (Belgique)
1’45’’7  
1962         
Peter Snell (N. Zelande)
1’44’’3 (premier sous les 1'45)
1968       
Ralph Doubell (Australie)
1’44’’3  
1972              
Dave Wottle (USA)   
1’44’’3  
1973    
Marcello Fiasconaro (Italie)
1’43’’7  
1976      
Alberto Juantorena (Cuba)
1’43’’5  
1977      
Alberto Juantorena (Cuba)
1’43’’4  
1979       
Sebastian Coe (GB)
1’42’’33  
1981                
Sebastian Coe (GB)
1’41’’73  
1997          
Wilson Kipketer (Danemark)
1’41’’24  
1997      
Wilson Kipketer (Danemark)
1’41’’11  
2010        
David Rudisha (Kenya)
1’41’’09  

Publié dans Les Records Du Monde

Partager cet article

Repost 0

Une légende du demi-fond : Hicham El Guerrouj

Publié le par Demi-fondu74,

Hicham El Guerrouj fait parti de ces champions qui font figures de véritables icônes. Il devient double champion olympique à Athènes sur 1500m et 5000m au terme de courses d'anthologie. Pourtant les dieux de l’olympe l’auront fait patienter dans sa quête du graal olympique, tout près de connaître une malédiction olympique. Car il ne suffit pas d’être leader incontesté du demi-fond mondial pour obtenir l’or olympique. Ce n’est pas Wilson Kipketer qui dira le contraire…

 

Retrouvez la suite de cet article sur Culture Athle Hicham El Guerrouj


El Guerrouj - doublé Athènes 2004


Publié dans Légendes du Demi-fond

Partager cet article

Repost 0

Revivez les cinq courses phares de la saison de Christophe Lemaitre

Publié le par Demi-fondu74,

Christophe Lemaitre est passé en l'espace d'une saison du statut d'espoir tricolore à celle d'une véritable star ! La preuve par cinq ! Cinq courses que nous vous proposons de revivre.

 

Barcelone 2010 - départ 200m Christophe Lemaitre 

La première est le 100 mètres des championnats de France à Valence, où il devient le premier blanc sous les 10 secondes en établissant par la même occasion un nouveau record de France : 9''98 (il détrone les 9''99 de Ronald Pognon réalisés à Lausanne en 2005) avec +1,3 de vent dans le dos.

 

 

La seconde course est le 200 mètres des championnats de France à Valence, où l'aixois égale le record de France de Gilles Quénéhervé en 20''16 (+1,2 de vent dans le dos). C'est sans doute cette course qui poussa son entraineur, Pierre Carraz, à l'aligner également sur cette distance à Barcelone.

 

 

Le stade Olympique de Barcelone a révélé le talent du sprinteur français à l'Europe entière. Son premier titre de champion d'Europe, il l'obtient sur le 100 mètres. Christophe Lemaitre remporte alors la ligne droite en 10''11 (-1,0 de vent de face), malgré un départ un peu poussif. 

 

 

Sur 200 mètres, Christophe Lemaitre signe une splendide victoire qu'il acquiert sur le fil au terme d'une magnifique dernière ligne droite : 20''37 (-0,8 de vent de face). Il signe donc le doublé 100-200m et le nouveau roi du sprint européen montre qu'on peut compter sur lui dans les grands rendez-vous. Il devient le cinquième sprinteur à réaliser ce doublé, après Heinz Fütterer (1954), Valeriy Borzov (1971), Pietro Mennea (1978) et Francis Obikwelu (2006).

 

 

La cinquième course qui le fait rentrer pour de bon dans l'histoire de l'athlétisme français est le relais 4x100 mètres. Vainqueur en 38''11, le relais (composé également de Jimmy Vicaut, Pierre-Alexis Pessonneaux et Martial Mbandjock) offre à Christophe un triplé inédit aux championnats d'Europe. C'est le début, espérons le, d'une très grande carrière pour  Christophe !

 

Publié dans Découverte

Partager cet article

Repost 0