Tour d'horizon des épreuves masculines des championnats d'Europe d'athlétisme 2010 de Barcelone

Publié le par Demi-fondu74,

A trois semaines des championnats d'Europe de Barcelone, nous vous proposons un tour d’horizon de chaque épreuve. Dans ce premier article, découvrez les principales chances de médailles masculines, aussi bien pour les français que pour les athlètes étrangers. On espère que ce petit guide, non-exhaustif, vous permettra d'y voir plus clair lors de ces championnats


100m : Ce sera l’une des attractions de ces championnats d’Europe. On attend beaucoup du duel Christophe Lemaitre – Dwain Chambers ! Cette année, l’anglais a prit le dessus lors du championnat d’Europe des nations à Bergen en Norvège le 19 juin où il a gagné en 9’’99 contre 10’’02 pour le sociétaire de l’AS Aix-les-Bains. Mais si Christophe Lemaitre ne descend pas sous la barrière des 10 secondes d’ici là aux France Elites à Valence ou au meeting Areva au stade de France, il pourrait bien le réaliser sur la nouvelle piste bleue de Barcelone, qui paraît-il est très rapide. Le titre se jouera sûrement sous les 10 secondes, et tout l’athlé français espère que Christophe Lemaitre deviendra le premier blanc sous cette barrière mythique. Attention tout de même à son compatriote Martial Mbandjock qui pourrait s’interposer ou au norvégien d’origine gambienne Jaysuma Saidy Ndure. Courra également le portuguais Francis Obikwelu double champion d’Europe en titre (il obtenu le titre en 2002 à Munich après le déclassement pour dopage d’un certain… Dwain Chambers) et détenteur du record des championnats en 9’99.

 

200m : Trois français se trouvent dans les six premières places au bilan européen. On devrait retrouver Martial Mbandjock et David Alerte à Barcelone sur 200m, Christophe Lemaitre préférant se concentrer sur la distance reine du 100m. Peu d’athlètes ont couru cette distance cette année, et les concurrents devraient annoncer leur participation sur le 200m que peu de temps avant le début de ces championnats.

 

400m : Vous vous rappelez sans doute de la première place de Marc Raquil, accompagné par Leslie Djhone sur la troisième marche du podium à Göteborg en 2006. On ne retrouvera que Leslie Djhone cet été, puisque Marc Raquil n’a presque pas couru ces deux dernières années. Les favoris seront deux britanniques, l’anglais Martyn Rooney qui a déjà réalisé 44’’99 au meeting Athletica de Genève début juin, et l’irlandais David Gillick qui a réalisé 44’’98 dans le meeting suisse de La Chaux-de-fonds. Les frères jumeaux Jonathan et Kevin Borlée pourraient faire la fierté de la Belgique en montant tous les deux sur le podium. La discipline a prit un véritable coup de jeune puisque cinq des six premiers au bilan européen ont entre 19 et 24 ans.

 

800m : Là aussi la discipline a sensiblement rajeunie, sept des onze premiers au bilan étant âgés de moins de 25 ans. Les deux plus expérimentés seront le néerlandais champion d’Europe en titre Bram Som et le russe champion olympique en 2004 Yuriy Borzakovskiy qui courra son premier 800m en championnat d’Europe estival.

yuriy borzakovskiy 800m1500m : Mehdi Baala ne sera pas champion d’Europe pour la troisième fois d’affilée. Le demi-fondeur français a en effet renoncé à participer suite à une inflammation au tendon d’achille gauche. Il laisse une voie royale aux espagnols qui espèrent réussir un triplé pour se rappeler la page glorieuse qu’a écrite Fermín Cacho en devenant champion olympique du 1500m dans ce même stade à Barcelone en 1992. La concurrence sera terrible pour les sélections espagnoles puisque cinq des dix premiers au bilan européen sont espagnols. Et encore Reyes Estévez, deuxième aux Europe en 2002 (deux millièmes derrières Mehdi Baala rappelez vous !) n’est que 12e de ces bilans européens. S’il est retenu parmi ses compatriotes Bustos, Casado, Estévez, Olmedo et Ruiz, le favori sera Juan Carlos Higuero (3ème aux Europe 2006 sur 1500m et 5000m, 4ème à Pékin sur 1500m). On espère que notre français Yoann Kowal contrecarrera leurs plans en montant pour la première fois sur un podium d’un grand championnat en plein air après sa troisième place aux Europe en salle en 2009 à Turin.

Triplé espagnol sur 1500m aux Europe en salle à Birmingham en 2007 (Higuero, Gallardo, Casado)triplé espagnol europe en salle 2007 - higuero gallarado c

 3000m steeple : Un duel franco-français semble s’annoncer sur le 3000m steeple. Bob Tahri et Mahiedine Mekhissi-Benabbad réalisent en effet de très belles choses en ce début d’année. Ayant tour à tour battu le record du monde non officiel du 2000m steeple, ils se trouvent en tête du bilan européen et devraient se livrer une belle bataille pour le titre. L’expérimenté catalan José Luis Blanco sera chez lui et aura à cœur de réalisé de belles choses après sa troisième place aux Europe de 2006.
Retrouvez ici notre précédent article présentant le duel Tahri-Mekhissi.

 

5000m : Là encore les espagnols devraient être à la fête puisque trois d’entres eux sont en tête du bilan européen. Le champion en titre Jésus España essayera de conserver son titre devant son compatriote d’origine éthiopienne Alemayehu Bezabeh. Jésus España qui a centré sa saison sur les Europe de Barcelone, se voit déjà « vainqueur s’[il] arrive à 100% de ses moyens à Barcelone ». Le britannique Mo Farah, deuxième aux Europe en 2006, tentera pour sa part le doublé 5000m-10 000m.

jesus españa - mo farah10000m : Trois britanniques sont en tête du bilan européen, avec à la première place Mo Farah. Ils devront se méfier des espagnols José Manuel Martínez, deuxième aux Europe en 2006 sur 10 000m, et Sergio Sánchez, licencié à la section athlétisme du FC Barcelone qui a fait 2ème des derniers mondiaux en salle à Doha sur 3000m. A la quatrième place du bilan on retrouve le français Abdellatif Meftah qui devrait être de la partie. Assistera-t-on, comme en 1805 lors de la bataille de Trafalgar, à une coalition franco-espagnole pour faire prendre l’eau aux anglais ?

 

Marathon : Le marathon en grand championnat est toujours particulier. Cette année on ne peut dégager de grand favori. Mais participeront deux athlètes montés sur le podium du 10 000m aux Europe en 2006, les deux espagnols Chema Martínez et José Ríos respectivement premier et troisième et qui ont tous les deux un record aux alentours des 2h08 sur marathon.

 

Marche : On ne sait pas encore quels marcheurs seront présents sur le 20km ou le 50km voire les deux. On aimerait beaucoup voir le français Yohann Diniz confirmer son titre européen sur 50km acquis en 2006 à Göteborg sous des trombes d’eau. Il aura fort à faire face aux champions du monde russes Valeriy Borchin et Sergey Kirdyapkin, aux italiens et aux polonais qui ont une forte tradition de marche et qui sont toujours performants en championnats. Attention au vétéran espagnol García Jesús Angel, 40 ans, qui a remporté le titre mondial sur 50km marche en 1993 à Stuttgart et toujours présent sur le podium mondial en 2009 à Berlin.

 

110m haies : Il faudra notamment compter sur le letton Stanislavs Olijars, champion d’Europe en titre et deuxième aux Europe en 2002, sur l’anglais Andy Turner lui aussi sur le podium en 2006 à Göteborg et sur le tchèque Petr Svoboda, finaliste des derniers mondiaux de Berlin. L’interrogation, c’est le recordman de France Ladji Doucouré, qui après une blessure contractée en mars, joue une course contre la montre pour être présent à Barcelone. Son entraîneur Renaud Longuèvre ne veut prendre aucun risque avec sa santé en cette année creuse de tout championnat mondial. Côté français on suivra particulièrement Garfield Darien qui après son titre européen junior en 2005 voudra monter sur un premier podium chez les seniors.

 

400m haies : Les britanniques sont favoris, avec David Greene seul sous les 49 secondes cette saison et Rhys Williams troisième des Europe en 2006 et second au bilan européen de l’année. On retrouvera sûrement à Barcelone les français Sébastien Maillard, Heni Kechi et Hugo Grillas, seulement 21 ans, qui pourraient rentrer tous les trois en finale.

 

Relais : Le 4x100m est toujours sujet à disqualification mais on devrait retrouver sur le podium les anglais et les français. Dans quel ordre ? Côté français, l’équipe a fière allure avec notamment Christophe Lemaitre, Martial Mbandjock et Ronald Pognon. Les britanniques eux préparent « leurs » JO de 2012  et auront à cœur de conserver leur titre de 2006. Sur le 4x400m, on voit mal les français conserver leur titre qui semble acquis aux britanniques emmenés par Martin Rooney. Les russes ont un beau coup à jouer avec un relais rajeuni. Les belges ont également une belle équipe avec les jumeaux Jonathan et Kévin Borlée, prétendants sur le 400m et Michaël Bultheel, prétendant sur 400m haies.

relais 4x100m berlin 2009Perche : Le favori numéro un à la perche, c’est le recordman de France Renaud Lavillenie qui aux bilans européens possède déjà treize centimètres d’avance sur le second, avec une meilleure marque de 5,85m. Il viendra à Barcelone chercher son second titre européen après celui décroché en salle à Turin en 2009. Son compatriote Romain Mesnil aimerait toucher l’or après ses médailles d’argent aux Europe de 2006 et aux Monde de 2007 et 2009. On aimerait tellement que les deux perchistes montent à nouveau sur le podium après celui des mondiaux de l’an passé à Berlin. Les allemands devraient être à surveiller.

perche renaud lavillenie - romain mesnilHauteur : Il y a cinq russes en têtes du bilan européen et notamment Andrey Silnov champion d’Europe en titre qui avait battu le record des championnats avec 2,36 mètres pour l’emporter. Le champion du  monde en titre Yaroslav Rybakov n’est que sixième au bilan russe et devra lutter pour obtenir sa qualification. La discipline manque un peu de stars depuis la retraite en 2008 du suédois Stefan Holm.

 

Longueur : L’italien champion d’Europe en titre Andrew Howe sera l’un des favoris du saut en longueur. On retrouvera également le recordman de France Salim Sdiri, qui espère monter sur son premier podium en grand championnat, dans un concours très ouvert.

 

Triple Saut : Ce sera un des moments forts de ces championnats ! Le français Teddy Tamgho, qui est récemment devenu le troisième sauteur de l’histoire avec 17,98m vient là pour remporter son premier titre en grand championnat. Au vu de l’état de forme du sociétaire du CA Montreuil, il pourrait franchir la ligne des 18 mètres, 18 ans après les 18,17 mètres de l’américain Mike Conley aux JO de 1992, ici même à Barcelone. Le suédois Christian Olsson, qui a déjà tout gagné, viendra à Barcelone pour réussir le triplé après ses titres acquis à Munich et Göteborg. Il retrouve cette année son meilleur niveau après trois saisons gâchées par les blessures. Pour le titre, on retrouvera également l’anglais champion du monde en titre Phillips Idowu et on se demande si le portugais champion olympique en titre Nelson Évora sera présent puisqu’il n’a pas encore lancé sa saison estivale. On suivra aussi côté français l’ancien champion du monde junior Benjamin Compaoré qui a battu son record personnel cette année.

Teddy Tamgho triple sautPoids : L’allemand Ralf Bartels aura les moyens de conserver son titre européen de 2006, acquis devant le biélorusse Andrei Mikhnevich qui est pour l’instant premier des bilans européen de l’année avec 21,81m. Le polonais vice-champion du monde en titre Tomasz Majewski aura aussi une carte à jouer.

 

Disque : L’éternel lituanien Virgilijus Alekna, médaillé olympique en 2000, 2004 et 2008 devra user de toute son expérience pour se hisser à nouveau au niveau des 70 mètres que seul le champion olympique estonien Gerd Kanter à réalisé cette saison. L’allemand Robert Harting aimerait bien confirmer son titre mondial acquis au dernier essai chez lui l’an passé à Berlin, tout comme le polonais Piotr Malachowski, second à Berlin.

 

Marteau : il faudra suivre le troisième lanceur polonais vice-champion du monde 2010, en l’occurrence Szymon Ziólkowski. Pour ces trois lancers présentés jusqu’ici, on ne va trop se tromper si l’on parie qu’ils seront la chasse gardée des pays de l’est et de l’Allemagne.

 

Javelot : Le duel Tero Pitkämäki – Andreas Thorkildsen sera encore l’un des moments les plus attendus pour les lancers. Le norvégien Andreas Thorkilsen, qui peut se targuer d’être le champion olympique, du monde et d’Europe en titre bénéficie sur son adversaire finlandais d’une plus grande régularité en championnat même s’ils ont un record personnel seulement distant de six centimètres. Le jeune tchèque de 22 ans Petr Frydrych pourrait venir arbitrer le duel puisqu’il est deuxième des bilans avec plus de 88 mètres et qu’il aimerait bien succéder à son illustre compatriote Jan Zelezny qui a d’ailleurs remporté sa dernière médaille internationale lors des derniers championnats d’Europe de 2006.

andreas thorkildsen javelotDécathlon : L’inconnu c’est de savoir si le tchèque Roman Sebrle sera bien présent à Barcelone puisqu’il n’a pas encore concouru cette saison bien qu’il comptait accomplir cette année le 100ème décathlon de sa carrière. Lui qui a passé 45 fois la barre des 8000 points dont 20 fois celle des 8500, Roman Sebrle reste le seul homme en dessus des 9000 points. A 35 ans, il pourrait devenir triple champion d’Europe. Notre meilleure chance de podium côté français, c’est Romain Barras qui vient d’approcher son record personnel de seulement un point au fameux meeting d’épreuves combinées de Götzis. Ce pourrait être son premier podium en grand championnat, et il en a les moyen quand on sait qu’il s’est classé cinquième aux JO de Pékin 2008. Attention au russe Aleksey Drosdov, troisième des Europe 2006 et troisième du bilan européen de l’année.


A noter que les places aux bilans datent du 5 juillet et sont bien entendu suceptibles d'être modifiées. Pour les retrouver actualisées, cliquez ici.

Publié dans Barcelone 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article