One studying year in Birmingham : indoor season + Dave Moorcroft's speech

Publié le par Demi-fondu74,

Que le temps passe vite à Birmingham ! Déjà quasiment la moitié du second semestre, et surtout le plein milieu de la saison indoor... Et déjà pour moi deux compétitions indoor dans la superbe salle du NIA Birmingham, qui a accueilli les Mondiaux en salle 2003 et les Europes 2007 notamment. Cette salle est splendide et l'intérieur ressemble étrangement au palais omnisports de Paris Bercy. La capacité en spectateurs est un peu moindre mais ici il y a annuellement un meeting de tout premier plan, voire même le meilleur du monde selon le classement par points IAAF des meetings indoor. Cette année il se déroule le 19 février et je vais bien entendu y assister, ce sera l'occasion d'en reparler plus amplement.

 

Je vous avait laissé la dernière fois en novembre. Entre temps j'ai participé aux relais de l'université de Birmingham sur la distance d'environ 3km. Mi-décembre la neige est tombée en masse, plus de 20cm, ce qui a perturbé le transport aérien et le retour en France pour bon nombre d'étudiants. J'en ai profité pour prendre des photos insolites de la ville et du campus universitaire. Un peu moins marrant par contre de s'entraîner par les moins 10 degrés et la neige. Mais heureusement la météo prend déjà des tournures printanière en ce début février.

 

Début janvier, avant de retourner en Angleterre, j'ai couru à Aubière un 400m en salle en 51''64, à seulement un centième de mon record en plein air. A vrai dire ce fut une réelle surprise, sans entraînement spécifique et peu de séances de sprint. Car l'hiver sert à travailler le foncier avant tout.

De retour à Birmingham (au fait à prononcer ˈbɜːmɪŋɡəm, en gros bEmingam), j'ai couru deux compétitions indoor, dans le NIA Birmingham. La première sur 800m le 5 février aux Birmingham Games où concourait notamment Dwain Chambers sur le 60m. Je ne parvient pas à me qualifier en finale. En fait je pars très vite sans le savoir, puisque personne n'a annoncé de temps de passage. Le premier est intouchable et les trois autres me lâchent aux 600 mètres. Je termine un peu à la ramasse en 2'02''1. J'apprends après que la vidéo de ma course est en ligne, et vois mes temps de passage : 27''1 - 56''3 - 1'28 environ. Plutôt encourageant sans séance lactique et le passage rapide aux 400 mètres.

 

romain birmingham games 800m NIA

vidéo de la course ici

 

Quatre jours plus tard, dans le même NIA, je cours de nouveau un 400 mètres lors d'un meeting inter-université entre les universités de Birmingham, Loughborough (ancienne université de Sebastian Coe et Paula Radcliff), Brunel, Bath et UWIC. Un peu comme à Aubière, départ un peu poussif, mais je remonte et me décale dans la dernière courte ligne droite pour la gagne. Trop tard je termine second à 18 centièmes du vainqueur en 51''95.

 

A cause de ces courses indoor je n'ai pas pu particper aux nationaux universitaires de cross-country qui se déroulaient à Birmingham et où les équipes de l'université sont montées sur le podium. J'ai en revanche pu assister à une conférence qui a eu lieu à l'université avec Dave Moorcroft.

Son nom ne vous dit rien ? Il a couru à l'époque de Sebastian Coe et Steve Ovett mais sur 5000m où la concurrence était moins forte que sur le 1500m que les anglais maîtrisaient sur la scène internationale. Dave Moorcroft a battu le record du monde du 5000m d'Henry Rono en 13'00''41, l'améliorant de plus de 5 secondes. C'était en 1982 aux Bislett Games d'Oslo, où il partit seul dès le premier kilomètre, sans lièvre. Il nous a confié que « les conditions parfaites étaient réunies, bonne température, temps sec, stade fabuleux, j'ai cherché en vain à les réunir de nouveau après ce record ». Pourtant le matin de la course, lors du footing de mise en jambes, ses sensations étaient au plus mal. Il dira que justement c'est peut-être son corps qui mobilisait inconsciemment toute son énergie pour le soir de la course. Comme quoi les sensations d'avant-course ne présagent pas toujours l'issue d'une course, chaque coureur en a déjà fait l'expérience.


Mais plutôt que de parler de son cas personnel et de son entraînement (on sait quand même qu'il courait un peu plus de 150km/semaine), qui ne peut pas être pris en modèle tel quel, il a distillé de précieux conseils et réflexions. Il a beaucoup insisté sur le fait de s'entraîner pour atteindre son meilleur niveau possible (« the best you can »), pour voir jusqu'où notre corps nous emmène. Pour certains ce sera représenter son pays, pour la majorité un niveau plus modeste. Surtout ne rien regretter ! Et ne pas dire si j'avais continué l'athlé j'aurais pu faire telle ou telle performance comme lui ont dit des gens plus fort que lui chez les jeunes qui ont tout arrêter, pour des raisons très diverses. Car en fait Dave Moorcroft, même s'il a gagné les nationaux de cross étant jeune, n'était alors pas le plus talentueux sur la piste.

Il a également insisté sur l'importance de ne pas abandonner des courses ou des entrainements car il devient alors plus facile d'abandonner de nouveau après... bien évidemment sauf en cas de blessures.

 

Pour finir, il fera remarqué que la vie de demi-fondeur est une part de sacrifice, mais également une part de ce que nous sommes dans la vie. N'est ce pas la difficulté de s'entraîner par tous les temps, toute l'année, presque tous les jours qui rend notre sport si noble ? Son « speech » était très inspirant, et si cela vous a donné envie d'en connaître plus sur Dave Moorcroft, j'écrirai une courte biographie sur sa carrière si quelqu'un me le demande ;)

romain neige piste athletisme birmingham

Neige sur la piste d'athlé, clin d'oeil à Usain Bolt qui y établira ses quartiers avant Londres 2012

 

Prochain article british, l'Aviva Grand Prix au NIA Birmingham. Tout le gratin de l'athlé mondial sera là hormis les jamaïcains qui ne font pas de saisons en salle, et les français qui seront occupés à décrocher leurs billets pour les Europe en salle de Bercy 2011 lors des championnats de France à Aubière.

 

See you soon, Romain

Publié dans Découverte

Commenter cet article