Meeting de Birmingham : un accent so British !

Publié le par Demi-fondu74,

                Le meeting Diamond League de Birmingham a clôturé un week-end athlétique riche en performance ! Les épreuves proposées à Birmingham étaient rigoureusement identiques à celles de Paris à la différence près que les épreuves féminines étaient remplacées par les épreuves masculines et vice-versa. On retrouvait par exemple à Birmingham le 100m hommes alors qu’on avait assisté à Paris au 100m femmes. L’engouement du public british était tel que les 14 700 places de l’Alexandre Stadium avaient trouvé preneur depuis plus d’un mois, si bien que nous avions affaire à un vrai public de passionnés ! L’athlétisme anglais était à la fête, comme son homologue français vendredi dernier ! Les porte-drapeaux britanniques Mo Farah, Phillips Idowu, Jenny Meadows et David Greene ont fait vibré un public tout acquis à leur cause...


birmingham alexandre stadium

                Et oui ce qu’il faut retenir de ce meeting est bel est bien la montée en puissance des athlètes britanniques pour les mondiaux de Daegu ! Holly Bleasdale a bien cru qu’elle allait s’imposer. Grande espoir de la perche féminine à seulement 19 ans, elle détient déjà le record britannique avec un saut à 4m70. En effaçant une barre à 4m61, l’anglaise prenait la tête du concours pendant qu’une averse traversait le stade. Seule l’allemande Silke Spiegelburg, détentrice de la meilleure performance mondiale de l’année (4m75) l’empêcha d’une victoire à la maison grâce à un saut à 4m66. L’anglaise pouvait se satisfaire d’avoir battu deux références de la discipline, la russe Svetlana Feofanova et la brésilienne Fabiana Murer.

 

                On your marks… La première course attendue de la soirée le 400m haies allait opposer des références en la matière, le champion olympique de 2008 Félix Sanchez, l’américain Bershawn Jackson et le champion d’Europe de 2010, le britannique David Greene… Get set ! Go ! La course tient toute ses promesses, les deux derniers cités se retrouvent au coude à coude dans l’ultime ligne droite ! David Greene peut compter sur le soutien de son public. Sur le fil David Greene l’emporte devant Bershawn Jackson, en 48’’20 contre 48’’22. Félix Sanchez améliore sa meilleure marque de la saison en 49’’59. Le dominicain nous a confié se préparer pour la fin de saison avec en vue les mondiaux de Daegu et les Jeux Panaméricain fin octobre.


                Autre course très attendue, le 800m femme ! Le public anglais attend bien entendu ses athlètes Jenny Meadows et Marilyn Okoro, qui sont largement favorites de cette course. Mais dans cette course sans lièvre, c’est Marilyn Okoro qui prend les devant et passe en 1’01’’27 à la cloche ! Comme on pouvait s’y attendre, la britannique se fait dépasser dans l’ultime ligne droite mais elle a failli tenir jusqu’au bout ! A 50m de l’arrivée Jenny Meadows arrive comme une flèche et l’emporte en 2’02’’06. Marilyn Okora est cinquième et le suspense fut entier avec 7 filles finissent en 2’02. Le demi-fond féminin britannique se porte très bien car avec la série B elles sont sept en moins de 2’05 !

meeting birmingham phillips idowu teddy tamgho

                Le duel tant attendu Phillips Idowu – Teddy Tamgho au triple saut pouvait commencer ! Mais dès le premier essai le français n’a pas l’air dans son assiette avec un saut à 16m15. Phillips Idowu assure lui un 17m06 pour commencer ! Au second essai, Teddy améliore sa marque avec un triple saut à 16m74 et on se dit que le français va venir titiller l’anglais chez lui ! Son troisième et quatrième triple saut vont loin, très loin, aux alentours des 18m ! Mais il mord de très peu la plasticine. Teddy Tamgho ne fera pas mieux et Phillips Idowu l’emporte avec 17m54 devant les deux cubains Alexis Copello (17m12) et David Girat (17m08). Le français nous avouera que la victoire n’était pas l’essentiel mais ce qu’il lui importait le plus était de prendre du plaisir ce soir. Il est en forme sans aucun doute après ses 17,91m à Lausanne. Et il sait qu’il sera prêt pour Daegu, le reste n’a pas d’importance à ses yeux !


                Avant d’attendre le clou de la soirée avec un 100m et un 5000m de folie, le public a de quoi se régaler ! L’australienne Sally Pearson se paye le luxe d’améliorer le record d’Océanie au 100m haies avec ses 12’’48. Ce chrono lui permet même d’établir la meilleure performance mondiale de l’année en la dérobant à l’américaine Kellie Wells, seulement quatrième en 12’’80 aujourd’hui. La seconde meilleure performance mondiale de l’année est à mettre à l’actif du norvégien Andreas Thorkilsen qui monte en puissance avec un jet à 88m30 ! Autre concours palpitant, celui du saut en hauteur femme avec un duel Blanka Vlasic – Anna Chicherova. C’est bien simple la croate ne cesse d’imiter la russe : 1m83, 1m87, 1m90, 1m93 au premier essai et 1m96 au deuxième essai ! Seul la barre de 1m99 va les départager avec une réussite au deuxième essai pour Blanka Vlasic contre une réussite au troisième essai pour son homologue. Quel suspense !

 

 

                Décidemment, les 800 mètres de Diamond League se suivent et se ressemblent ! Abubaker Kaki nous a fait une spéciale Rudisha ce soir ! Parti seul derrière le lièvre en 49’’41, il part dans la quête d’une performance à partir du 450m lorsque Matthew Scherer s’écarte. Passage en 1’16’’86 au 600m, comme pour David Rudisha à Lausanne. Va-t-il tenir jusqu’au bout ? Le peloton, parti en 51’’7 au 400m se rapproche dangereusement ! Abubaker Kaki l’emporte en 1’44’’54 devant Marcin Lewandowski  (1’45’’47) et Amine Laalou (1’45’’77). Il se dit prêt pour battre Rudisha à Daegu.

meeting diamond league birmingham 5000m

                Le 5000m hommes est de très grande volée ! L’Ethiopie a remporté jusqu’à présent tous les meeting de la Diamond League grâce à Vincent Chepkok, Dejen Gebremeskel et Imane Merga. Ce dernier, champion du monde en titre de cross-country, est au départ avec son compatriote Yenew Alamirew. Leur mission ce soir, conserver cette invincibilité et asseoir un peu plus la supériorité des coureurs des Haut Plateaux ! La tache ne sera pas facile avec l’anglais Mo Farah, l’américain Galen Rupp et l’australien Craig Mottram. Le dénouement de l’intrigue, personne ne peut la prédire ! Une course rapide favoriserait les éthiopiens tandis qu’une course tactique reviendrait à coup sûr au local de l’étape, Mo Farah ! Les temps de passage dévoilent des bribes de réponses. 2’36’’75 au 1000m, 5’17’’79 au 2000m, plus personne ne veut véritablement prendre l’allure une fois le lièvre écarté. 8’00’’76 au 3000m, les bookmakers anglais font descendre la côte de Mo Farah qui avec son finish dévastateur a une victoire clé en main ! A deux tours de la ligne, les australiens Collis Birmingham et Craig Mottram tentent chacun leur tour un baroud d’honneur, sans succès. One lap to go, le stade est debout ! Attaque dévastatrice de Mo Farah suivi de Galen Rupp, son sparring partner depuis son arrivée aux Etats-Unis. Qui du sujet de sa majesté ou de l’athlète à la bannière étoilée va ajouter son nom au palmarès ? Fin du suspense, la ligne franchit, il n’y a plus de doute, c’est bien Mo Farah qui l’emporte en 13’06’’14. Le tout sous les applaudissement de Lord Sebastian Coe s’il vous plait ! Fin du règne absolu de l’Ethiopie. Galen Rupp améliore même son record personnel en terminant second, les éthiopiens Imane Merga et Yenew Alamirew ne sont que troisième et quatrième.

 

 

                Pour clore le meeting, la Jamaïque pouvait frapper un grand coup avec trois de ses sprinteurs ! L’ultime épreuve, le 100m, s’annonce palpitante, Asafa Powell a réalisé 9’’95 un peu plus tôt en série du meeting en relâchant très nettement dans les 30 derniers mètres et nous avait fait une très grosse impression. On yours marks… Get set ! False start ! Ils sont deux coup sur coup à avoir provoqué un faux-départ, le premier Saidy Ndure est disqualifié mais Keston Bledman est autorisé à une seconde chance. Cette fois-ci le départ est le bon, les trois jamaïcains se détachent et signent un triplé ! Dans l’ordre Powell, Carter, Frater, respectivement en 9’’91, 9’’93 et 10’’01. Powell was more or less Asafast as in the heat ! Facile de s’inspirer des titres de la presse anglaise vous allez me faire remarquer ;)

 

 

                Très beau meeting ce soir à Birmingham dans une organisation so british, vraiment parfaite ! Romain était présent dans la zone mixte tout au long du meeting et vous fera part des réactions qu’il a recueilli tout au long du meeting. Bien loin de l’effervescence de la presse française à Paris, il a pu parler avec énormément d’athlètes comme Asafa Powell, Blanka Vlasic, Abubaker Kaki, Félix Sanchez, Amine Laalou, Marilyn Okoro et bien entendu avec les français Teddy Tamgho, Mélina Robert-Michon et Sophie Duarte. Retrouvez les réactions de ces champions d’ici quelques heures.

Publié dans Diamond League

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex 12/07/2011 22:24



Et bien les gars si vous avez pas pris du plaisirs là!!!


En tout cas super conpte-rendus, super commentaires en direct: y'a du professionnalisme là!!


En tout cas c'est bien pour vous et on attend ceux de l'année prochaine!


@ Bientot!



Demi-fondu74, 13/07/2011 10:40



Merci pour ton commentaire :)


C'est pas fini, on va également assister au meeting Diamond League de Monaco (le 22 juillet) et peut-être à celui de Zurich (le 8 septembre), qu'on vous fera suivre de la même manière qu'à
Lausanne, Paris et Birmingham.


Pour le meeting de Birmingham, on va publier dans la journée les réactions qu'on a pu obtenir avec Asafa Powell, Abubaker Kaki, Blanka Vlasic et nos français Teddy Tamgho, Mélina Robert-Michon et
Sophie Duarte. Et oui quel plaisir que de parler avec ces athlètes !


Continuez à nous suivre régulièrement ;) A Bientôt !