Meeting Athletissima de Lausanne - Un bon cru 2011

Publié le par Demi-fondu74,

 C’est toujours un grand plaisir d’assister au meeting Athletissima de Lausanne. Il s’y passe toujours de grandes choses dans un stade proche des athlètes. Il est toujours possible de voir les athlètes sur le stade d’échauffement et les croiser sur les chemins de la chambre d’appel. Cette année, nous avons eu la chance d’obtenir une accréditation presse, ce qui nous a permis d’avoir un regard plus expert que d’habitude.


Arrivé vers 17h au stade de la Pontaise, j’allais chercher mes badges et mes dossiers presse. Ces dossiers presse regroupent par discipline tous les podiums des grands championnats depuis 10 ans, les meilleures performances de l’histoire, tous les records et une fiche détaillée de chaque athlète avec ses records, palmarès et performances de la saison. Une vraie mine d’or ! On comprend mieux pourquoi les journalistes sont incollables. Il en faut de l’expérience pour arriver à jongler avec un maximum de données quand les épreuves s’enchaînent si vite lors d’un meeting.

lausanne 2011 - stade tribune presse

  Installé dans les tribunes, le direct commenté pouvait commencé. On avait en effet décidé de faire vivre un direct écrit puisqu’il est difficile de voir la retransmission de cet évènement à la télévision. Je rencontrait un journaliste local qui venait chaque année depuis 1984 lorsqu’il était enfant et officiait en tant que journaliste à Athletissima depuis plusieurs années. A côté de moi, figuraient plusieurs commentateurs TV de langue germanique.


  Pendant ce temps Guillaume s’en allait de temps en temps jeter un coup d’œil au terrain d’échauffement. Il fut surpris par exemple de voir David Rudisha effectué un footing d’une vingtaine de minutes entre 8 et 10km/h puis seulement 3 tours de vite-lent-vite en guise d’échauffement. Après la course il aura même la chance de prendre une photo avec le recordman du monde du 800m et d’échanger quelques mots avec lui.

lausanne 2011 - guillaume et david rudisha

  Le meeting Diamond League commença par le lancer du disque féminin, en avant programme. La leader de la Diamond League Sandra Perkovic n’était pas présente à cause d’un contrôle positif à la methylhexanamine, un psycho-stimulant, à Shanghaï et Rome en Mai. La cubaine Yarelis Barrios en profite pour l’emporter avec 64,29m.


  Enchaînaient des courses juniors et des courses B sur 100m, 800m, 1500m et relais. Un 1500m handisport, devenu tradition à Lausanne, voyait au départ le suisse Marcel Hug, recordman du monde du 800m, 1500m, 5000, et 10000m en fauteuil roulant. Il gagne en 3’08’’29, à presque 29km/h.


  Les concours de la longueur féminine, de la perche masculine et du javelot masculin étaient lancés quasi simultanément vers 19h. A la longueur, l’américaine Brittney Reese s’en allait confirmer sa forme du moment en l’emportant avec un saut à 6,85m.

lausanne 2011 - brittney reese

Quatre français étaient présents au concours de saut à la perche avec Renaud Lavillenie, Damiel Dossevi, Jérôme Clavier et Romain Mesnil. Les deux derniers ne franchissent aucune barre alors que Dossevi est 5ème avec 5,43m. Renaud Lavillenie l’emporte comme l’an passé, avec un saut à 5,83m devant Malte Mohr avec 5,73m. Au javelot, Andreas Thorkildsen l’emporte grâce à son premier jet, à 88,19m devant Sergey Makarov, 87,12m. Tero Pitkämäki n’est que 6ème, avec 78,35m.

 

  La première course comptant pour la Diamond League est une première à Lausanne puisqu’il s’agit du 3000m steeple féminin. La kényane Milcah Chemos est ultra favorite avec déjà trois victoires sur trois en Diamond League. Alors que les temps de passage demandés aux lièvres sont ambitieux, le peloton ne passe qu’en 6’15 aux 2000m. Chemos prend ses responsabilités et emmène la course. Ses passages de barrières sont peu académiques et l’on craint que les trois athlètes la dépasse dans le dernier virage. Chemos relance à la dernière barrière et s’assure une quatrième victoire, en 9’19’’87. L’éthiopienne Sofia Assefa termine seconde en 9’20’’50, juste devant la kényane Mercy Njoroge en 9’20’’51.

lausanne 2011 - 3000m steeple chemoh

Une autre course d’obstacle enchaîne avec le 110m haies. Cette épreuve est particulière à Lausanne, lieu du record du monde de Liu Xiang en 2006. Il avait couru en 12’’88 devant Dominique Arnold en 12’’90, détrônant le grand Colin Jackson. Entre temps Dayron Robles a couru en 12’’87 à Ostrava en 2008. Justement, Dayron Robles l’emporte ce soir pour la troisième année consécutive, en 13’’12 devant Dwight Thomas en 13’’16, Jason Richardson en 13’’17, Andrew Turner en 13’’22, Garfield Darien en 13’’37.


L’une des courses les plus attendues de la soirée était sans doute le 800m masculin avec le recordman du monde David Rudisha, déjà vainqueur ici même en 2007 et 2010. Son lièvre de luxe Sammy Tangui était attendu en 49’’50 à la cloche. En métronome, il passe en 49’’48 et lance Rudisha qui se trouve bien seul aux 600m en 1’16’’56. Visuellement, il donne une telle impression de fluidité ! Il ne se désunit pas mais le lactique se fait sentir. Derrière ça revient, un peu trop tard. Malgré un dernier 200m en 27’’59, il l’emporte, en 1’44’’15 devant le champion d’Europe 2010 Marcin Lewandowski en 1’45’’01 et Amine Laalou en 1’45’’11.

lausanne 2011 - david rudisha 800m

  La course que tout le monde attendait, c’était le 100m masculin. Au départ, pas moins de cinq coureurs avec un record inférieur à 10 secondes. Le plus rapide sur le papier est Asafa Powell, troisième performeur de l’histoire avec un 9’’72 réalisé à Lausanne en 2008. Viennent ensuite deux autres jamaïcains, le quatrième de l’histoire avec 9’’78 Nesta Carter et Michael Frater avec un record en 9’’94. Ces deux derniers n’ont cependant terminés que 4e et 5e des sélections jamaïcaines et ne devraient pas être alignés en individuel aux mondiaux de Daegu 2011. Christophe Lemaitre, qui reste sur deux records de France consécutifs, rêve de créer une surprise ! Installé au couloir 5, il se retrouve au milieu des trois jamaïcains ! 150 supporters de son club, l’AS Aix-les-Bains, sont là pour l'encourager. On craint un vent trop favorable puisque 20 minutes auparavant Sally Pearson gagnait le 100m haies en 12’’47 avec un vent trop favorable de +3,3m/s.


  Attention au départ… chuuuut… Départ canon d’Asafa Powell couloir 4 !! Christophe est en retrait, un peu crispé. Powell ne faiblit pas et l’emporte dans le temps canon de 9’’78 ! Lemaitre est 3ème en 9’’95, record de France égalé. On attend le vent… mesuré à +1,0m/s, le record est donc homologué. S’intercale Michael Frater en 9’’88, record personnel. Nesta Carter est 4ème en 9’’99, Jaysuma Saidy Ndure bat le record de Norvège en 9’’99 et passe pour la première fois sous les 10 secondes.

lausanne 2011 - teddy tamgho

  Pendant ce temps, Teddy Tamgho réalise un exploit au triple saut. Alors qu’il a mordu ses deux premiers essais, il s’envole à 17,91m, son deuxième meilleur saut en plein air. Il tue alors le concours, devant un Phillips Idowu relégué à 17,52m. Tamgho mord ensuite ses trois derniers essais. Christian Olsson n’est que 6ème avec 16,86m et Benjamin Compaoré 8ème avec 16,82m. Il faut avouer qu’on s’attendait à plus de concurrence avec 7 engagés ayant des records au-delà des 17,50m.

lausanne 2011 - christian olsson

lausanne 2011 - depart 1500m

Les épreuves s’enchaînent, dix minutes plus tard place au 1500m féminin. On s’attendait à une bataille entre les coureuses de 800m Caster Semenya et Janeth Jepkosgei contre Maryam Jamal et Hind Dehiba. La française s’était d’abord vu refuser la possibilité de courir le 1500m en tant qu’ex-dopée mais elle a ensuite été autorisée à courir par le tribunal cantonal vaudois. On assiste à un drôle de 1500m, personne ne voulant suivre la lièvre Renata Plis. Caster Semenya est la première athlète distancée, manquant visiblement de foncier. Celle qui l’emporte, c’est l’américaine Morgan Uceny en 4’05’’52 devant Anna Mishchenko en 4’06’’00, et Hind Dehiba en 4’06’’58 qui profite de la chute d’une athlète à 2m de la ligne d’arrivée. Janeth Jepkosgei n’est que 7ème en 4’07’’00 et Maryam Jamal 10ème en 4’10’’21. Caster Semenya est dernière en 4'16''36.


La dernière course de la soirée est le 5000m masculin. Pas moins de 10 engagés ont un record sous les 13 minutes. Les temps de passages demandés aux lièvres sont ambitieux, sur des bases de 12’50. Cependant le passage en 7’50 aux 3000m au lieu de 7’40 rend la tâche plus difficile pour descendre sous les 13 minutes. La course se décante progressivement, et à la cloche Eliud Kipchoge mène l’allure devant Imane Merga et Vincent Chepkok. Chepkok, en embuscade, porte l’estocade dans la dernière ligne droite. Les trois coureurs sont côte à côte à 80m du but, quel suspense ! Vincent Chepkok l’emporte en 12’59’’13 devant Imane Merga, 12’59’’47, et Eliud Kipchoge, 12’59’’71.

lausanne 2011 - 5000m kipchoge chopkok merga bekele

En bref, le 200m féminin est emporté par Mariya Ryemyen en 22’’85 devant Debbie Ferguson en 22’’93. La française Myriam Soumaré est 6ème en 23’’19. Le 400m féminin est remporté par Amantle Montsho du Botswana en 50’’23 devant Sanya Richard en 50’’61. Chez les hommes, le jamaïcain Jermaine Gonzales gagne en 45’’27 devant Kevin Borlée en 45’’37, dans un 400m de niveau moyen, ne comptant pas dans le circuit Diamond League. Sur le 400m haies masculin, le champion d’Europe 2010 David Greene l’emporte en 48’’41 alors que Kerron Clement n’est que 5ème en 49’’79 devant Felix Sanchez qui court en 50’’28 pour sa rentrée cette saison. Au lancer du poids, l'américain Christian Cantwell efface Werner Gunthör des tablettes du stade avec un jet à 21,83m. 


Enfin la déception de la soirée est la 6ème place de Blanka Vlasic à la hauteur. Avec une rentrée de concours à 1,85m, elle ne passe qu’à la 3ème tentative à 1,90m. Pire, elle essuie trois échecs à 1,95m. Elle indiquera « avoir des problèmes avec son genou et sa cheville. Aujourd’hui était froid, ça n’a pas aidé ». Avec une meilleure performance de l’année culminant à 2,00m, Blanka Vlasic devra retrouver sa forme pour devenir cet été triple championne du monde consécutivement. Anna Chicherova gagne le concours de Lausanne avec 1,95m. Mélanie Melfort est 4ème avec 1,90m.

 

Cette première en tant que journaliste en ligne était très intéressante. La prochaine fois, nous saurons encore mieux profiter des opportunités qui sont offertes avec cette accréditation. Vous pourrez nous suivre de nouveau à Paris pour le meeting Areva le vendredi 8 juillet et à Birmingham pour le meeting Aviva le dimanche 10 juillet, tous deux appartenant au circuit Diamond League.

Toutes les photos présentes dans cet article sont propriétés de Demi-fondu74, nous contacter pour toute reproduction.

Publié dans Athletissima Lausanne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article