Les propos de Mehdi Baala et Mahiedine Mekhissi après leur altercation à Monaco

Publié le par Demi-fondu74,

Le meeting Herculis 2011 de Monaco a été plus qu’une réussite sur le plan sportif. Cependant ce sont les images de la bagarre entre Mehdi Baala et Mahiedine Mekhissi qui ont fait le tour des médias, ternissant l’image de l’athlétisme et du demi-fond français. Il se pourrait bien qu’ils paient le prix fort avec l'annulation de leurs primes et des sanctions de la part de la fédération française. Les deux demi-fondeurs ne s’apprécient pas particulièrement et c’est un euphémisme. Cette rancœur est forte, en particulier entre le groupe d’entraînement de Mehdi Baala (avec Bob Tahri notamment) et Mahiedine Mekhissi. Mais qu'est-ce qui a bien pu pousser deux athlètes à se battre sur un stade d’athlétisme 

 Nous vous proposons de lire leurs propos exacts en zone mixte quelques minutes après l’incident...

Monaco 2011 - départ 1500m

Mehdi Baala : « Je vais le voir et lui taper sur la tête pour lui dire : écoute c’est pas grave, ce sera pour la prochaine fois »


Qu’est ce qui s’est passé ?

Je vais le voir pour le réconforter après sa course et là sans comprendre il met son front contre mon front en disant : « si je te parle pas, si je ne te dis pas bonjour, c’est qu’il y a une raison ». Alors quelle raison à part le papier de l’Equipe de ce matin, je n’ai pas très bien compris. Même si je ne suis pas son copain (…) c’est malheureusement pathétique. On s’entraîne toute l’année pour montrer les bonnes facettes du sport et malheureusement il y a des choses comme ça qui se passent avec des énergumènes comme ça. En tout cas ça montre encore un fois que des gens comme ça n’ont pas leur place dans ce sport. C’est bien dommage.


C’est quand même très rare de voir cela sur une piste ?

C’est très rare de voir des cons comme lui, oui c’est très rare. J’ai beaucoup rongé mon frein depuis quelques temps mais à un moment, il faut arrêter de se foutre de la gueule du monde, je suis gentil. C’est pas quelqu’un que je porte dans mon cœur. Encore une fois, je vais le voir pour le remonter, le réconforter parce que ça ne me fait pas plaisir de voir quelqu’un qui fait une mauvaise course. Je sais très bien que si ça avait été le contraire, il ne serait jamais venu me voir. J’en ai déjà fait l’expérience. Je suis quelqu’un qui a le cœur sur la main et j’ai écouté mon instinct, mon cœur, mais je n’aurais pas dû malheureusement. Ca m’aurait peut-être évité de me battre devant un stade rempli et montrer une mauvaise image des sportifs, des sportifs maghrébins. On va encore dire, c’est les arabes… c’est malheureux.

 

Il a prit ça comme une provocation ?

J’en sais rien du tout car je ne l’ai pas provoqué du tout. Je vais le voir et lui taper sur la tête pour lui dire : écoute c’est pas grave, ce sera pour la prochaine fois. Apparemment il l’a mal pris et me dit :  « si je te dis pas bonjour c’est qu’il y a une raison ». Après quelle raison je n’en sais rien, je n’ai jamais rien eu avec lui. Il a commencé à m’interloquer en commençant à m’insulter. J’ai rien compris. Me sentant menacé, j’ai commencé à… de toute façon c’est lui ou moi.

 

Ca gâche un peu la fête, toi tu as réalisé les minimas.

Ca ne gâche pas la fête, je m’en fous, je vais pas resté sur ce genre de choses. C’est dommage. A la limite ça se serait passé en dehors d’un stade… mais là c’est pathétique, pitoyable.

 

Ca a continué après…

Il a voulu me parler, j’ai voulu calmer le jeu. Il voulait monter sur ses grand chevaux encore et encore, j’étais assis, il a commencé a vouloir m’en décocher une encore. C’est la vie. En tout cas j’ai qu’une chose à dire : tout simplement je suis désolé pour ce qui s’est passé, c’est pas ma façon de fonctionner. Ca fait 12 ans que je suis sur le circuit, ça ne m’était jamais arrivé. Il faut tomber sur des gens comme ça pour en arriver là et je tiens à m’excuser devant tous les français et tous les gens qui regardent la télévision. J’espère que ce genre de choses ne se reproduira pas.

 

 

Mahiedine Mekhissi-Benabbad : « En pensant que je lui mets un vent, il a commencé à me mettre une baffe. Enfin pas une baffe, il m’a poussé la tête »

 

Après la course que s’est-il passé avec Mehdi Baala ?

Son entraîneur, Farouk Madaci : c’est un quiproquo.


On s’en fout de ce qui s’est passé. Ce qui s’est passé est passé. On s’est arrangé. Après ma course, j’étais sur les genoux, vraiment fatigué. Je récupérais et j’ai pas vu qu’il me tendait le bras pour me féliciter. On s’est serré la main comme ça et je n’ai pas vu son bras tendu. En pensant que je lui mets un vent, il a commencé à me mettre une baffe. Enfin pas une baffe, il m’a poussé la tête. Je pensais que c’était une rigolage. Je m’avance vers lui… Il me mets un petit coup de tête, je réplique c’est normal. (il tente de minimiser) Non mais c’est rien…

Son entraîneur : on ne veut pas rentrer pas dans une polémique…

Monaco - Carvalho - Baala - Mekhissi

Arrivent très vite les réactions des champions et le compte-rendu du meeting Herculis 2011...

Publié dans Diamond League

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marc 24/07/2011 00:44



Merci, je vous souhaite des performances sportives à la hauteur de votre célérité de correction.



marc 24/07/2011 00:22



Messieurs les futurs journalistes, il serait bien de corriger les fautes avant de mettre en ligne ! c'est quand même plus agréable à lire. 


Cordialement.


 



Demi-fondu74, 24/07/2011 00:33



Merci Marc, tu as raison une bonne relecture ne fait pas de mal, ça devrait être beaucoup mieux à présent. N'hésites pas à faire d'autres commentaires ailleurs ;)
A bientôt !