Le défi de la grande cour du Trinity College - Chariots of Fire

Publié le par Demi-fondu74,

Dans l’histoire athlétique, il existe des stades magiques, lieux de multiples records du monde comme le Stade du Bislett à Oslo ou le Stade du roi Baudouin à Bruxelles. Aujourd’hui nous allons vous parler d’un lieu mythique bien que n’accueillant ni piste, ni course officielle et dont l’anecdote est retracée dans le célèbre film britannique « Les Chariots de Feu ».


Ce lieu est la grande cour du Trinity College de Cambridge qui accueille un défi consistant à parcourir le tour de la cour pendant que les 12 coups de midi de l’horloge retentissent. La distance est de 367 mètres alors que le temps imparti varie entre 43 secondes et 44 secondes et demi en fonction des conditions atmosphériques qui influent sur le mécanisme de l’horloge.

great court trinity college - chariots of fire

Officiellement, un seul coureur a réussi cet exploit. Il s’agit de David Burghley en 1927, un an avant qu’il ne soit champion olympique du 400m haies à Amsterdam. Son temps de 43’’1 correspond à moins de 47 secondes sur 400m, alors qu’il courait sur un chemin de dalles en pierre (voir ci-dessus). La légende britannique du demi-fond Sebastian Coe s’est aussi attaqué à ce challenge lors d’une course de charité contre Steve Cram. Il est parfois annoncé comme ayant réussi cet exploit mais en réalité le parcours n’était pas tout à fait le même et il aurait été trop court d’une dizaine de mètre lorsque le dernier gong avait retenti.


Ce challenge se déroule généralement le jour du diner d’accueil des nouveaux étudiants du Trinity College. Cependant le chemin s’est considérablement réduit, en longeant la pelouse sur les pavés, alors que le parcours initial était sur le chemin plus lisse mais plus long. De cette manière, en 2007, Sam Dobin a battu l’horloge et s’offrit une couverture médiatique nationale pour un modeste 300m parcouru en environ 43 secondes. Bon sur des pavés, ça reste difficile, rien à voir avec une piste en tartan.

 

Le film « Chariots of Fire » tourné en 1981 et récompensé de quatre Oscar, a pour scène ce fameux défi de la Cour du Trinity College. Sur fond historique, le film prend cependant ses distances avec la réalité et l’on peut voir Harold Abrahams battre le personnage d’Andrew Lindsay inspiré par David Burghley, avant que le douzième coup ne retentisse. D’ailleurs cette scène est tournée à Eton College et non pas à Cambridge.

 

Début du film "Chariots of Fire" qui vous donnera surement envie d'aller courir à la plage ;)

 

Toutes ces approximations font parties de la légende de ce défi de la Cour du Trinity College. C’est pourquoi je suis allé me rendre compte de ce qu’est ce lieu mythique en me rendant à Cambridge. Un des gardes m’a expliqué que malgré une surface difficile pour performer, sans chaussures à pointes bien évidemment, la difficulté réside plutôt dans les quatre angles droit à négocier. Il faut relancer avec beaucoup d’énergie et il vaut mieux avoir un centre de gravité relativement bas pour pouvoir mieux tourner.

Publié dans Découverte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bruno rousset 17/05/2011 20:27



Mea culpa et dernier message, promis. Il est donc bien question de Trinity College à Cambridge, il existe également un Trinity college à Dublin également bien renommé et avec une belle cour
intérieure...


Romain fais toi bien plaisir in England !



Demi-fondu74, 20/05/2011 11:39



Oui c'était bien à Cambridge mais c'est vrai qu'il existe pas mal de Trinity College (Cambridge, Oxford, Dublin, Melbourne...). Par contre la cour dans les "chariots de feu" est celle d'Eton mais
est censé représenté celle du Trinity College de Cambridge. D'ailleurs Cambridge est la ville que j'ai préféré en Grande-Bretagne, peut-être en parti grâce à ce défi si particulier !! La c'est
les partiels alors pour se faire plaisir j'attend un peu lol.


Et merci pour ton commentaire, on aimerait en avoir plus souvent ;)



Bruno Rousset 17/05/2011 20:25



Mais n'y a-t-il pas une confusion entre cambridge et dublin dans votre article ?



Bruno Rousset 17/05/2011 20:23



Et bien j'étais en Irlande l'année dernière et j'ai foulé cette université sans savoir l'histoire athlétique qu'elle présentait. Si j'avais su...lorsqu'il est question d'appuis de merde
c'est pour moi!


Merci les twins d'apporter un peu de culture !