La Golden League disparait... Vive la Diamond League !

Publié le par Demi-fondu74,

Cette année 2010 n’est pas marquée pas un grand championnat mondial. Mais une nouvelle compétition fait son apparition, ou plutôt une nouvelle série de meetings. Après 12 éditions, la Golden League disparait au profit de la Diamond League. Pour rappel, la Golden League regroupait 6 meetings européens. Auparavant, les vainqueurs des 6 meetings Golden League (avec des évolutions selon les éditions), dans l’une des 10 épreuves désignées par les organisateurs, se partageaient les fameux lingots d’or…


La Diamond League, c’est désormais 14 meetings et plus seulement en Europe, mais aussi aux Etats-Unis, en Asie et au Moyen-Orient. Mais surtout le nombre d’épreuves s’élargit sensiblement, en passant à 32. Pour faire simple, toutes les épreuves olympiques sont présentes hormis les relais et le lancer du marteau. Il y a un roulement, chaque meeting n’organisant pas 32 épreuves mais seulement 15 ou 16 en faisant en sorte que chaque épreuve soit concouru à sept reprises.


 Cette fois on est sûr que chaque épreuve aura son vainqueur de la Diamond League, ce qui n’était pas le cas avec la Golden League. Dans chaque meeting les trois premiers marquent des points. Le premier en met 4, le second 2 et le troisième 1. Les points sont doublés lors de la finale (Zurich ou Bruxelles selon les épreuves). En cas d’égalité de points, le nombre de victoire départage les ex-æquo. En cas d’un nombre de victoires identique on se base alors sur les résultats de la finale. Ce ne sont plus des lingots mis en jeu, mais des diamants de 4 carats, d’une valeur de 80 000$ chacun.


Coup d’envoi vendredi 14 mai à Doha. Suivront Shanghai, Oslo, Rome, New-York, Eugene, Lausanne, Gateshead, Saint-Denis, Monaco, Stockholm, Londres, Zurich et Bruxelles. Bien entendu aucun athlète ne participera aux 14 meetings, le calendrier serait trop chargé même en année sans grand championnat. Pour garantir un minimum de stars dans chaque meeting, les organisateurs ont désigné 14 ambassadeurs (avec Bekele, Bolt, Felix, Gay, Powell, Vlasic pour ne citer qu’eux) qui devront participer à au moins la moitié des meetings.

 

Le vainqueur de la Diamond League dans sa discipline pourra être considéré comme le meilleur de l’année, surtout en cette année 2010, creuse au niveau des grands championnats. On a hâte de voir ce que cela va donner !

usain bolt diamond leaguehttp://www.diamondleague.com/

Publié dans News internationales

Commenter cet article