Christophe Lemaitre dans une nouvelle dimension !

Publié le par Demi-fondu74,

christophe lemaitre asics

 

Après une finale du 100 mètres haute en couleurs, le monde entier attendait la finale du 200 mètres pour voir de nouveau s'affronter les meilleurs sprinteurs de la planète ! Une revanche annoncée pour Usain Bolt après son retentissant faux-départ et une manche de rattrapage pour notre sprinteur Christophe Lemaitre !

 

Les médias français n’ont pas été très tendres avec l’Aixois après son 100 mètres et une honnête quatrième place. Peut-être parce que Christophe Lemaitre nous a souvent habitué à créer la surprise et ce dès ses premières gammes sur les pistes d’athlétisme ! En 2007, l’Aixois devenait double finaliste des championnats du monde Cadet sur 100 et 200 mètres, après à peine deux années d’athlétisme derrière lui, puis champion du monde Junior sur 200 mètres l’année suivante ! En 2010, le sprinteur français réalisait même un triplé inédit aux championnats d’Europe de Barcelone sur 100, 200 et 4x100 mètres ! A Daegu, Christophe Lemaitre débarque cependant avec le statut d’outsider sur le 100 mètres même si Asafa Powell et Tyson Gay, blessés, manquent à l’appel. L’Aixois passe les séries et les demi-finales sans encombre et se retrouve en finale avec son compatriote Jimmy Vicaut, une grande première pour l’athlétisme français !

 

La suite on la connait, Usain Bolt craque et commet un faux-départ synonyme de disqualification. Christophe Lemaitre ne saisit pas l’occasion et laisse filer Yohan Blake vers le titre : « Techniquement je n'ai pas été bon du tout. Je n'ai pas du tout fait ce que je voulais. Je n'ai pas été concentré. J'ai été à des années-lumière de la course. Si j'avais fini quatrième en ayant bien couru, j'aurais été satisfait. » Mais il ne faut pas se tromper de distance, l’Aixois a conscience avant les mondiaux que « le podium reste plus proche sur 200 mètres. » Le 100 mètres n’était-il en fait qu’une mise en bouche avant le copieux repas du 200 mètres ? Une distance où son entraîneur, Pierre Carraz, lui promet un meilleur potentiel !

 

Six jours plus tard, Christophe Lemaitre se retrouve en finale du 200 mètres. Cette fois-ci avec un meilleur couloir que le huit hérité en finale du 100 mètres. Sa victoire en demi-finale lui assure le couloir 6, idéal pour déployer son immense foulée ! Il retrouve face à lui deux athlètes de la finale du 100 mètres, Usain Bolt, remonté à bloc après sa disqualification et l’Américain Walter Dix, médaillé d’argent sur la ligne droite. Christophe Lemaitre est aussi en compagnie d’une vieille connaissance en la personne du Jamaïcain Nickel Ashmeade que le français avait coiffé sur le fil aux mondiaux Junior.

 

La France n’a d’yeux que pour le couloir 6 et son sprinteur maison ! On your marks ! Get Set ! Goooo ! Bolt assure son départ et décolle le dernier des starting-blocks. Très bon virage pour Bolt et pour Dix, Lemaitre est dans le coup tout comme le Norvégien Sayde Ndure ! A l’entrée de la ligne droite, Bolt vire en tête suivi de très près par Dix ! Bolt se détache et s’envole vers le titre ! Lemaitre est encore quatrième à 60 mètres du but mais revient fort sur Sayde Ndure. Il commence à faire parler sa pointe de vitesse ! Walter Dix est juste devant...

 

 Usain Bolt l’emporte facilement devant Walter Dix de nouveau dauphin d’un Jamaïcain, après Yohan Blake. Christophe Lemaitre coupe la ligne en troisième position et remporte sa première médaille mondiale chez les séniors ! Le français entre dans une nouvelle dimension ! Et les chronos ? Ils sont tous simplement exceptionnels ! 19’’40 pour Bolt, 19’’70 pour Dix et 19’’80 pour Lemaitre, record personnel pulvérisé de trente-six centièmes pour le Français ! Seule une course dans l’histoire a déjà été plus rapide que celle-ci, la finale des Jeux Olympiques d’Atlanta quinze ans plut tôt : 19’’32 pour Michael Johnson, 19’’68 pour Frank Fredericks et 19’’80 pour Ato Boldon !  Le sprinteur français est maintenant à huit centièmes du record d’Europe, 19’’72, détenu par l’Italien Pietro Menea depuis 1979. Un record auquel il s’attaquera lors de la finale des prochains Jeux Olympiques de Londres ?

 

Son superbe 200 mètres et sa première médaille à Daegu, avant une éventuelle seconde au 4x100 mètres demain, ont plus que ravis le jeune Français : « Une médaille de bronze avec Dix et Bolt devant, c’est le maximum que je pouvais réaliser. Je suis très content du chrono. Je savais que j’avais moins de 20’’ dans les jambes. Mais 19’’80, c’est incroyable ! J’ai pris un très bon départ. La sortie de virage a en revanche été compliquée. Faire un virage à cette vitesse, c’était très dur à contrôler. Je me suis un peu déporté. Quand j’ai vu le Norvégien, je me suis dit que ça n’était vraiment pas possible, qu’il fallait que je fasse quelque chose. Bolt a prouvé qu’il était le meilleur. Sa poignée de main, ça prouve que je commence à m’immiscer parmi les meilleurs. Je vais faire en sorte que ça continue. Bien sûr que c’est la course de ma vie. Pour moi, c’est encore plus d’émotions que de gagner la médaille d’or à Barcelone. »

 

Pour nous aussi, supporters, cette médaille nous a valu plus d’émotions qu’à Barcelone. Depuis ses premières gammes athlétiques, nous ne comptons plus les surprises que l’Aixois nous a réservées et cela ne fait surement que commencer ! Certainement le début d’une grande histoire d’amour avec le public français. Allez Christophe, continue de nous faire rêver !


Publié dans Daegu 2011

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article