L'extraterrestre Bolt

Publié le par Demi-fondu74,

Usain Bolt a bel et bien été à Berlin l'athlète de ces championnats du monde. Il a marqué à jamais l'histoire de l'athlétisme dans le mythique stade olympique de Berlin, théâtre des jeux olympiques de 1936 et du quadruplé de Jesse Owens. Bolt a performé à la fois d'un point de vue sportif mais aussi d'un point de vue médiatique et du spectacle. Sa décontraction a contaminé la plupart des athlètes au départ du 100m et du 200m et il a réussi à transformer ses courses en véritables shows. On doit bien avouer que les mondiaux de Berlin ont été rhytmé par ses apparitions.


Revenons sur son record du monde du 100m, expédié en 9''58. Qui l'aurait cru ? Ce temps stratosphérique a bouche bée la planète entière. Il repousse les limites humaines d'une manière inégalée. En deux saisons il fait passer le record du monde de la ligne droite de 9''72 à 9''58, du jamais vu dans l'histoire ! Et ce n'est peut être pas fini.

Comparons ses records établis à Pekin en 2008 et à Berlin en 2009 :

 

  Mondiaux 2009, Berlin J.O 2008, Pekin
Température 26°C 28°C
Vent + 0,9m/s nul
Temps de réaction
0''146 (-0''02)
0''165
20m
2''89  (-0''01) 2''90 
30m
3''79  (-0''01) 3''80 
40m  4''64  (-0''02) 4''66 
60m*  6''31  (-0''02) 6''33 
80m  7''92  (-0''04) 7''96 
100m  9''58  (-0''11) 9''69 
Vitesse moyenne
37,58 km/h
37,15 km/h
Vitesse max
44,7 km/h
43,6 km/h

*record du monde indoor de Greene en 6''39


On se met à rêver d'un 100m en moins de 9''5. Pas impossible si l'on considère que Bolt s'est relevé un peu tôt lors de son départ à Berlin et que l'aide du vent peut lui permettre de grapiller quelques centièmes.

L'ex recordman du monde canadien d'origine jamaicaine Donovan Bailey explique « à notre époque, on croyait les 9''6 possibles si on faisait tout idéalement. Mais les 9''5 jamais. Maintenant on savait Bolt capable de le faire depuis Pekin. Là-bas, de tous les finalistes, il était techniquement le pire. Il s'est beaucoup amélioré mais peut encore aller plus vite, progresser sur les 30 premiers mètres, où il se relève trop tôt » et de conclure « il peut faire ce que vous voulez ».


Mais Usain Bolt n'en est pas à un exploit près. Alors qu'on le croyait un peu emoussé physiquement, il a mis une claque à son propre record du monde du 200m. 19''19, facile à retenir comme chrono ! La barrière des 19'' serait-elle le prochain objectif de Bolt ? A Berlin, on a pu mesuré entre les 50 et les 150m, un chrono de 8''84 sur une sorte de 100m lancé, soit une vitesse moyenne de près de 41km/h. Pour l'anecdote la vitesse moyenne de Bolt sur 100m (37,58 km/h) est plus élevée que sur 200m (37,52 km/h) alors que c'est généralement l'inverse concernant les records du monde.


L'élève de Glen Mills ne semble pas avoir de limite, mais avoue franchement ne pas être attiré par le 400m, sauf si son entraîneur lui donne de bonnes raisons. En revanche le défi du saut en longueur semble le titiller. Mike Powell en personne «  veut bien prendre un peu de temps pour lui montrer comment sauter 9m. » « Avec sa taille c'est le genre de type qui peut me battre. Il est fin et rapide. On ne peut trouver un athlète plus parfait que lui dans le monde »

A Maurice Greene de conclure : « Bolt court sur la planète Mars, les autres sur Terre ». Bolt l'extraterrestre n'a pas fini de nous surprendre et de dépasser les limites humaines.

 

 

Commenter cet article