Christophe Lemaitre champion du monde Junior du 200 mètres !

Publié le par Demi-fondu74,

Christophe Lemaitre est devenu le sixième français champion du monde Junior ce vendredi 11 juillet 2008, suivant les traces de ses illustres aînés Jean Galfione, Sylviane Felix, Muriel Hurtis, Benjamin Compaoré et de Teddy Tamgho, sacré champion du monde Junior seulement une heure plus tôt au triple saut.

Christophe Lemaitre champion du monde junior 200m
 

 Le sociétaire de l’AS Aix-les-Bains avait à cœur d’imiter son compatriote Teddy Tamgho : « j’ai vu sa victoire donc je me suis dit que je devais faire la même chose ». Le triple sauteur du CA Montreuil avait survolé son concours avec un triple saut à 17 mètres 33 (2,1 mètres de vent dans le dos). Teddy Tamgho a non seulement remporté ce titre mais cette performance lui permet également d’espérer une participation aux JO de Pékin puisque les minimas exigés par la FFA dans des conditions régulières sont de 17 mètres 13. De plus, le français aurait pu remporter ce concours avec l’un de ses 4 meilleurs sauts puisque le second, le cubais Hernandez Osviel, a lui sauté à 16 mètres 90 (Teddy a réalisé 17m33, 17m19, 17m03 et 16m90). Il succède au français Benjamin Compaoré sacré à Pékin en 2006.


Christophe Lemaitre, seulement junior première année, a battu son record sur 200 mètres par trois reprises lors de ces championnats. Arrivant en Pologne à Bydgoszcz avec « seulement » le sixième temps des engagés et un record au demi-tour de piste en 20’’94. Le français a dans un premier temps remporté sa série en qualification en 20’’91 puis terminer second de sa demi-finale derrière l’américain Curtis Mitchell en 20’’88 (contre 20’’74 pour l’américain).


Lors de la finale, en direct sur Eurosport, l’aixois au couloir 6 a su éblouir les spectateurs et les téléspectateurs par un tel exploit. Auteur d’un temps de réaction moyen par rapport à ses adversaires (0,206 s), l’aixois négocie mieux son virage que la veille en demi-finale mais ne se retrouve qu'en quatrième ou cinquième position à l’entrée de l'ultime ligne droite, même si tous les coureurs sont plus ou moins côte à côte. Christophe Lemaitre accélère ensuite et revient sur le jamaïcain Nickel Ashmeade. L'aixois le dépasse même de justesse dans les ultimes mètres ! Seulement un centième départage les deux sprinteurs et l’avantage tourne pour le français grâce à sa magnifique dernière ligne droite. Christophe Lemaitre est champion du monde Junior du 200 mètres ! Il améliore là encore son record pour le porter à 20’’83 (avec 0,9 de vent de face). Auteur l’an passé à Ostrava aux championnats du monde Cadet d’une quatrième place sur 100 mètres et d’une cinquième sur 200 mètres, il a préféré cette année se concentrer seulement sur le 200 mètres pour augmenter ses chances de médailles puisque certains coureurs avaient décider de doubler avec le 100 mètres deux jours plus tôt. « C’est une immense joie d’être le vainqueur » a-t-il déclaré sur le site de l’IAAF. Le sprint européen se porte bien face à l’école américaine et jamaïcaine puisque la médaille de bronze revient à l’allemand Robert Hering.

 

L’élève de Pierre Carraz succède à deux européens sur le demi-tour de piste, l’italien Andrew Howe en 2004 et l’estonien Marek Niit en 2006. En 2002, c’est le jamaïcain Usain Bolt, nouveau recordman du monde du 100 mètres en 9’’72 qui l’avait emporté en 20’’61 (il avait également eu la médaille d’argent sur 4x100m et 4x400m) … Dans cette même course le frère d’Allyson Felix, Wes avait reporté la médaille de bronze. Pour clôturer cette saison, on peut souhaiter à l’aixois qu’il intègre le relais 4x100m aux Jeux Olympiques de Pékin puisqu’il a démontré qu’on pouvait compter sur lui pour les grandes occasions.

Tous les résultats de ce 200 mètres et de ces championnats du monde ici.


Christophe Lemaitre photofinish 200m



 

Publié dans News internationales

Commenter cet article

Phil 20/07/2008 12:11

UNe magnifique performance. C'est très bien d'animer un blog d'athlétisme car il ne sont pas bien nombreux. Je suis licencié dans un club et je cours le 10 000 m ! (enfin j'essaye entre deux blessures)