Tim Montgomery suspendu pour dopage

Publié le par Demi-fondu74,


 

Suite à son implication dans l'affaire Balco, le sprinteur américain Tim Montgomery, ainsi que sa compatriote Chryste Gaines, ont été suspendus deux ans par le Tribunal Arbitral du Sport ce mardi 13 décembre 2005. Une sanction à laquelle s'ajoute l'annulation de tous ses résultats et récompenses obtenus depuis le 31 mars 2001, dont ce fameux record du monde du 100 mètres battue depuis par Asafa Powell (9"77). Pour Chryste Gaines,  ses performances depuis le 30 novembre 2003 sont annulés. 

 

 

C'est un véritable coup de tonnerre qui s'est abattu sur le monde de l'athlétisme. Certes, le Tribunal Arbitral du Sport n'a pas choisi de suspendre à vie l'Américain Tim Montgomery, comme cela était envisagé, mais en lui infligeant une suspension de deux ans (elle prend effet à partir du 6 juin 2005).


Reconnu coupable de dopage, tout comme Gaines, l'ex-détenteur du record du monde du 100 mètres, âgé aujourd'hui de 30 ans, tombe de haut. Le Tribunal Arbitral du Sport, sur la base des conclusions de l'Agence américaine anti-dopage, a accepté le principe selon lequel Montgomery avait bel et bien utilisé des produits dopants fournis par le célèbre laboratoire Balco, à l'origine de la fameuse THG. Ce programme de dopage aux stéroïdes (au début des années 2000) lui avait permis de devenir d'un profil poids léger à celui d'un véritable culturiste, en prenant douze kilos de muscles en huit semaines. Il lui avait amené à battre, à la surprise générale, le record du monde du 100 mètres en 9"78 lors de la finale du Grand Prix à Paris (Stade Charlety) en 2002.


Niant les évidences, l'Américain a toujours clamé son innocence et appuyé sa défense sur l'absence de contrôles anti-dopage positif dans son dossier. Ce qui n'a pas empêché le TAS de suspendre Montgomery en basant ces accusations sur d'autres types de preuves et notamment les révélations de Kelly White, qui a reconnu avoir eu recours au dopage avec l'assistance du laboratoire Balco et a, pour cela, été sanctionné. White a ainsi à plusieurs reprises déclaré que Montgomery et Gaines lui avaient confessé avoir fait utilisation d'un substance interdite fournie par Balco. Des accusations jugées crédibles par le TAS, d'autant plus que ni Montgomery, ni Gaines ne les ont contestées lors de leurs auditions devant le tribunal lausannois, face auquel ils ont refusé de témoigner.


Publié dans News internationales

Commenter cet article

ELODIE 18/12/2005 23:21

je sais po quoi dire sur cette article mes vous avez du en passer des heurs a mettre tout sa sur le blog

Pierre 18/12/2005 17:30

Maintenant dés qu'un athlète gagne au niveau mondiale on sais jamais si il est dopé ou pas !! C'est trop chiant !!!!