Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le monde du marathon en ébullition avant l'édition londonienne 2010

Publié le par Demi-fondu74,

Ce week-end, on attend beaucoup du marathon de Londres qui s'annonce palpitant. Les lièvres devraient lancer la course sur des bases de 2h03, soit 2'54 au kilomètre, pour un plateau très relevé avec notamment le champion olympique de 2008 Samuel Wanjiru, le champion du monde en titre Abel Kirui, et le meilleur performeur de 2009 Duncan Kibet, tous Kenyans. Il faudra également compter sur l'Erythréen Zersenay Tadesse, nouveau recordman du monde du semi-marathon en 58'23 depuis le 21 mars 2010 à Lisbonne. On nous promet un record du monde ce 25 avril dans la cité londonienne...


Pour mémoire, c'est Haile Gebreselassie qui détient la meilleure marque du marathon depuis le 28 septembre 2008. Il était devenu à Berlin le premier homme a descendre sous les 2h04 avec son temps de référence de 2h03'59.

 

Admirez la prouesse réalisé par l'éthiopien lors de ce marathon de Berlin, dans un reportage espagnol à couper le souffle (et notamment à partir de 11'40) !

 

Publié dans Vidéos de légende

Partager cet article

Repost 0

Une légende du demi-fond : Alberto Juantorena

Publié le par Demi-fondu74,

Les doublés olympiques restent l'apanage de champions d'exception. Le doublé 400-800m à mi chemin entre sprint et demi-fond est synonyme d'un seul nom, Alberto Juantorena ! Cet exploit, le Cubain le réalise en 1976 aux Jeux de Montréal, en devenant également le premier athlète d'un pays non anglophone à gagner l'une de ces deux épreuves. Retour sur le parcours "del Caballo" (le cheval en espagnol) à la foulée puissante et démesurée de 2,70m.


 juantorena b

Né le 3 décembre 1950 à Santiago de Cuba, Alberto Juantorena commence tardivement l'athlétisme. Jusqu’à l’âge de 20 ans, il voue toute son énergie au basketball où sa vitesse et sa grande taille (1,89m pour 84kg) font des malheurs.

 

Retrouvez la suite sur notre nouveau site internet Culture Athle :

Alberto Juantorena, le Pur Sang cubain

 


Point de vue historique sur les champions au profil 400-800m :

Le fabuleux doublé del Caballo, avait été esquissé en 1912 aux Jeux de Stockholm par l'américain Ted Meredith qui, à 21 ans, avait remporté l'or sur 800m et 4x400m mais  qui avait terminé seulement 4e du 400m après un départ trop rapide. On pense aussi à Rudolf Harbig, recordman du monde du 400m et du 800m à partir de 1939. L'allemand avait fait progresser ces records respectivement de 7 dixièmes et d'une seconde 8 dixièmes. Il sera tué sur le front de l'est en Ukraine en 1944.

Historiquement, quelques athlètes ont été doubles médaillés sur 400 et 800m, sans toutefois connaître le même succès que Juantorena.

Le premier double médaillé est le sud-africain Bevil Rudd, avec deux médailles de bronze à Anvers en 1920. A Los Angeles en 1932, le canadian Alex Wilson prend la 3e place du 400m et la 2e du 800m. Le plus proche du doublé reste néanmoins le jamaïcain Arthur Wint en 1948 aux Jeux de Londres où il remporte le 400m en 46''2, mais ne prend que la 2e place du 800m en 1'49''5. Lors de cette même édition celui qui prive Wint du doublé, l'américain Malvin Whitfield, gagne le 800m et termine troisième du 400m remporté par le jamaïcain !

Chez les femmes seule une athlète à été double médaillée sur 400-800m, c'est la britannique Ann Packer, vainqueur du 800m mais seconde sur 400m à Tokyo en 1964.

Le tournant semble être l'avènement des championnats du monde, en 1983 à Helsinki. Depuis lors plus aucun athlète ne parvint a être finaliste dans ces deux disciplines, excepté l'imposante tchèque Jarmila Kratochvilova qui gagne le 400m en 47''99 avec le record du monde à la clé et le 800m en 1'54''68, 3e performance de l'Histoire à l'époque. Depuis l'arrivée de Sebastian Coe et l'avènement des coureurs africains, le 800m est devenu l'apanage des spécialiste 800-1500m. Désormais on ne voit plus de coureurs participer aux JO à la fois sur 400m et à la fois sur 800m.


Publié dans Légendes du Demi-fond

Partager cet article

Repost 0

Archive : Reportage sur le champion néo-zélandais Peter Snell

Publié le par Demi-fondu74,

Petite devinette pour commencer. Saurez-vous me citer le nom des coureurs ayant réalisé le doublé 800-1500 mètres lors des même Jeux Olympiques ? Allez je vous aide un peu, ils sont quand même cinq à avoir réussi cet exploit... le premier est un australien qui l'a réalisé en 1896, huit ans plus tard c'est un américain qui réédite cet exploit, suivi d'un autre américain en 1908. Le quatrième est un britannique lors des JO de 1920 à Anvers et le dernier à avoir rééditer cet exploit est un néo-zélandais qui l'a imité 44 ans plus tard aux JO de Tokyo. Il s'agit de ... Teddy Flack, Jim Lightbody, Mel Sheppard, Albert George Hill et de Peter Snell !

 

peter snell

 

L'INA (Institut National de l'Audivisuel) met en ligne une partie de ces archives et nous propose un magnifique reportage sur Peter Snell. On est alors en 1962, et Peter Snell n'est plus un inconnu. Arrivé à Rome en 1960 avec le « modeste » chrono de 1'48''4, il va connaitre une vertigineuse ascencion : 1'48''1 en série, 1'48''6 en quart, 1'47''2 en demi-finale et 1'46''3 en finale pour remporter le titre Olympique, le tout en l'espace de 53 heures ! Ce titre il est allé le chercher au bout de lui même. Le belge Roger Moens, recordman du monde à l'époque, était bien parti pour chercher le titre mais il se crispe légèrement dans la dernière ligne droite, fatigué par l'effort. Le belge sent alors le public réagir au retour du néo-zélandais, et se retourne à droite pour voir ce qu'il se passe quand tout d'un coup le All Black surgit à la corde. Peter Snell l'emporte sur le fil en 1'46''3, à seulement 22 ans ! Cela laisse présager une carrière exceptionnelle.


Le reportage a lieu en 1962 et nous montre une partie de la vie de ce champion. On voit ainsi les images de son record du monde du 800 mètres, améliorant celui de Roger Moens de 1''4, pour le porter à 1'44''3. Et cela 8 jours après avoir battu celui du mile en 3'54''4. Chevronné de l'entrainement, il arrivait à concillier ses 160 kilomètres hebdomadaires et son travail de clerc dans un bureau d'expertise immobilière. Comment me diriez-vous ? La réponse, je vous laisse la découvrir dans le reportage...



En 1964, il deviendra donc le quatrième athlète a réalisé le doublé 800-1500 mètres. Il anonça la fin de sa carrière sportive l'année suivante, contre toute attente, à seulement 26 ans. Mais que sa vie sportive fut belle ! 3 médailles d'or olympique et 6 records du monde (le 800m en 1'44''3 et le 880 yard en 1'45''1, le 1000m en 2'16''6, le mile en 3'54''4 puis 3'54''1 et le relais 4x 1 mile en 16'23''8) !

Publié dans Légendes du Demi-fond

Partager cet article

Repost 0

Record du monde indoor du triple saut : 17,90 mètres de Teddy Tamgho

Publié le par Demi-fondu74,

Teddy Tamgho a réalisé un exploit retentissant ce 14 mars 2010 lors des championnats du monde indoor de Doha. Deuxième avant son ultime essai, il sort un triple saut magestueux  mesuré à 17 mètres 90, synonyme de nouveau record du monde ! Le français se rapproche ainsi de la barrière mythique des 18 mètres. Le record du monde en plein air de Jonathan Edwards (18,29m) pourrait être inquiété très prochainement... de l'aveux même de l'interessé « Je sais que je peux aller loin. Maintenant on va continuer. Je n'ai pas encore fait les 18m. Ils ne sont que deux à l’avoir fait (Jonathan Edwards, détenteur du record du monde en plein air 18,29 m et Kenny Harrison 18,09 m). Il faut se battre pour entrer dans le club. »


Teddy Tamgho

Partager cet article

Repost 0